Cette rumeur d'arnaque à la livre turque remonte à 2005

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Une "nouvelle lire turque", ressemblant à une pièce de deux euros , circulerait de plus en plus en France pour payer les petites transactions, selon une publication partagée plus de 3.000 fois depuis le 5 octobre sur Facebook, citant une source ministérielle. Contacté par l'AFP, le ministère de l'Economie et des Finances a affirmé ne pas être à l'origine de cette alerte. De plus, cette monnaie, mise en circulation en Turquie en 2005, a été remplacée en 2009, explique une association numismatique,  évoquant une circulation révolue "de portée mineure".

"Elles ont déjà fait leur apparition en Bourgogne et certains commerçants ne se privent pas de nous les refourguer", alerte l'utilisateur de Facebook à l'origine de la publication.

Capture d'écran réalisée sur Facebook le 13 octobre 2021

"La Turquie a une nouvelle monnaie, la 'nouvelle lire turque' (...) Lorsqu'on regarde la nouvelle pièce de 1 lire, on s'aperçoit aussitôt qu'elle ressemble étrangement à la pièce de 2 euros (...) Elle vaut 0,40 euro (en Europe, en réalité, elle ne vaut rien du tout). Elle permet donc de rendre la monnaie, dans toute la zone euro, en faisant de substantiels bénéfices", prévient l'auteur du texte qui affirme tenir ses informations du "ministère du budget et des finances".

Une monnaie de 2005

Pourtant, interrogée par l'AFP le 18 octobre, une porte-parole du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance a expliqué que les services de Bercy n'étaient "pas à l'origine de cette alerte". La Banque de France, dont l'une des missions est "d'assurer l'entretien de la monnaie fiduciaire et de gérer la bonne qualité de sa circulation" sur le territoire, a également déclaré à l'AFP dans un mail du 14 octobre n'avoir "pas eu connaissance d’un tel signalement au cours des derniers mois".

Alors d'où peut venir l'affirmation de la publication virale ? En 2005, la Turquie a effectivement mis en circulation une monnaie appelée 'nouvelle livre turque' (Yeni Turk Lirasi) après plusieurs années de réformes liées à une grave crise économique en 2001.

Les caractéristiques de la pièce "étaient très proches de celles de la pièce 2 euros", a expliqué le 18 octobre à l'AFP Clément Caudron, vice-président de l'association Les Amis de l'Euro, association numismatique spécialisée dans la monnaie officielle des pays de l'Union européenne, dont la mise en circulation a débuté le 1er janvier 2002.

En comparant les deux pièces sur le catalogue en ligne de pièce et billets du monde Numista, on constate que leurs dimensions sont quasiment identiques (25,75 mm de diamètre et 2,2 mm d'épaisseur pour la pièce de 2 euros, 26,15 mm de diamètre et 1,9 mm d'épaisseur pour la nouvelle livre turque) et qu'elles font le même poids (8,5g).

Capture d'écran d'une photo d'une pièce de 1 nouvelle lire turque, réalisée sur le site Numista le 19 octobre 2021 ( François D'ASTIER)

De plus, "fin 2004, on comptait 31 visuels différents de pièces de 2€ (...) Autant dire qu'avec toutes ces pièces différentes, il y avait de quoi être perdu", a concédé M. Caudron. Un constat partagé début 2006 par le député français de l'UDF François Rochebloine qui a souhaité, dans une question publique, attirer l'attention du ministère de l'Economie sur des "risques de confusion" entre l'euro et la nouvelle livre turque.

"Une certaine similitude peut en effet être constatée entre la pièce de 1 livre turque (60 centimes d'euros environ) et celle de la pièce de 2 euros", a répondu Bercy le 12 décembre 2006. Mais, selon la réponse du ministère, "le risque de confusion est limité car les pièces en euros sont facilement reconnaissables par une simple vérification visuelle". Selon Clément Caudron des Amis de l'Euro, ce genre d'arnaque a bien existé, "mais de façon mineure". Le journal Le Monde avait d'ailleurs écrit un reportage sur un trafic de ce genre en 2006.

"Plus d'actualité"

La quasi intégralité du texte de la publication que nous vérifions circule sur internet depuis plus de 15 ans, selon les sites collaboratifs de lutte contre la désinformation Hoaxkiller et Hoaxbuster. Dans son article Hoaxkiller présente d'ailleurs un e-mail avec un texte ressemblant quasiment mot pour mot à la publication Facebook :

Capture d'écran du site hoax-killer réalisée le 13 octobre 2021

"Nous (en) avions eu vent à l'époque", a souligné M. Caudron, "mais pas depuis" car "la pièce a été démonétisée", a-t-il ajouté.

En 2009, la Turquie est en effet revenue à son ancienne devise, la livre turque, après avoir mené une nouvelle réforme monétaire majeure. "La nouvelle livre turque sera valide jusqu'à la fin de l'année 2009", peut-on lire dans ce document officiel de la Banque centrale de la République de Turquie (BCRT).

Les caractéristiques de la pièce de 2 euros (disponible sur ce document de la Banque centrale européenne) et celles de 1 livre (disponible également sur le document de la BCRT) sont plus éloignées (leur poids notamment est différent). Surtout, les couleurs des deux pièces sont inversées, ce qui rend la vérification visuelle plus aisée:

Captures d'écran d'un document de la BCRT (en haut) et de la BCE (en bas), réalisées le 13 octobre 2021
19 octobre 2021 Revoici avec le terme "lire turque" remplacée par le nom officiel "livre turque" quand nécessaire