Non, cette vidéo ne montre pas un activiste africain en colère aux funérailles de la reine Elizabeth II

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Une vidéo publiée sur Facebook est censée montrer l'interruption des funérailles de la reine Elizabeth II par un militant africain qui demande justice pour les "crimes" passés liés à l’esclavage et à la colonisation. Après vérification, il s’avère que ces images proviennent en fait d’une émission de la BBC diffusée en 2007.

"En pleine Ceremonie funeraire de la Reine à la couronne sertie de diamant volé, un Africain courageux a réclamé justice en demandant de dédommager l'Afrique pour ses crimes liés á la traite negriére, l'esclavage, la Colonisation, le Neocolonialisme et le racisme avant son inhumation". Voici le texte qui accompagne une vidéo de 29 secondes où l’on peut voir un homme noir qui se lève et crie pendant une cérémonie organisée à l’abbaye de Westminster à Londres. Alors que la sécurité l’escorte vers la sortie, le manifestant lance : "Vous êtes une honte !".

La vidéo qui aurait selon les internautes, été enregistrée lors des funérailles de la reine Elizabeth II, a été publiée le 24 septembre 2022. La publication a déjà enregistré plus de 5.700 partages, 2.000 commentaires et a été visionnée plus de 300.000 fois.

Capture d'écran Facebook réalisée le 30 septembre 2022

La narration de la vidéo est en anglais et la voix off commente la scène en ces termes : "Le service s’est interrompu. La congrégation a regardé, toujours debout à quelques mètres de la reine, le manifestant Toyin Agbetu exiger que la Grande-Bretagne présente des excuses officielles pour son rôle dans la traite des esclaves."

La reine Elizabeth II est décédée le 8 septembre à Balmoral, la résidence écossaise de la famille royale britannique dans les Highlands. Ses funérailles ont eu lieu le 19 septembre. Mais la vidéo partagée en ligne ne montre pas le service funèbre - elle rapporte un incident qui s'est produit plus de 15 ans auparavant.

Une recherche par image inversée et par mot-clé révèle que la vidéo est un extrait d'un reportage de la Société de radiodiffusion britannique (BBC) dans lequel Nicholas Witchell, un journaliste couvrant l’actualité de la famille royale britannique, raconte un incident qui a eu lieu le 27 mars 2007 lors d'une cérémonie à l’abbaye de Westminster. L’événement marquait le bicentenaire de l’abolition de la traite des esclaves par l’Empire britannique.

Contacté par l'AFP, le militant des droits de l'Homme que l'on voit dans la vidéo a justifié son geste par la manière dont s'était déroulée la cérémonie à l'époque. "L'absence de contrition, l'accent mis sur les combattants africains de la liberté et le ton de célébration du rôle de la Grande-Bretagne dans l'+abolition+ ont fait que je me suis senti obligé de faire connaître mon opposition à l'événement et j'ai choisi de quitter la cérémonie", a expliqué Toyin Agbetu par courriel.

Preuve que cette scène ne se déroule pas lors des funérailles de la reine Elizabeth II, la photo ci-dessous la montre assise à l’arrière-plan lors de l’intervention de Toyin Agbetu.

L'activiste, Toyin Agbetu, débout lors de la cérémonie marquant le bicentenaire de la loi de 1807 sur l'abolition de la traite des esclaves à l'abbaye de Westminster, à Londres, le 27 mars 2007 ( POOL / FILE / AFP / / Stephen Hird)

Le service de presse de la BBC et Nicholas Witchell ont confirmé à l’AFP que la vidéo de Toyin Agbetu est une ancienne vidéo qui n’a aucun lien avec les funérailles de la reine.

"C’est ma voix dans ce reportage pour BBC News sur la protestation lors de la cérémonie de 2007 à l’Abbaye de Westminster marquant le 200ème anniversaire de la loi sur l’abolition de la traite des esclaves", a déclaré M. Witchell par courriel. "J’étais à l’abbaye pour faire le commentaire radio de la BBC sur le service et je me souviens très bien de l’incident".

"Suggérer que cela montre une +protestation pendant les funérailles de la reine Elizabeth+ est grotesque et totalement faux", indique le journaliste.

Un documentaire réalisé par Ligali, l’organisation panafricaine à but non lucratif fondée par M. Agbetu, comprend un extrait plus long de l’intervention du militant et son arrestation. Dans un article publié en 2007 par le Guardian, Toyin Agbetu a indiqué que son acte "est né de la colère et non pas de la folie".

Les images des funérailles nationales de la reine montrent qu'il n'y a eu aucune intervention de ce genre au cours de la cérémonie. L’AFP a déjà repéré et déconstruit d’autres informations erronées sur la mort de la reine Elizabeth II comme ici.

Traduction et adaptation :