Non, un mélange d'ail et de lait ne permet pas de vaincre les maladies respiratoires

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.
  

Un mélange d’ail et de lait, remède "naturel, magique et définitif" contre plusieurs maladies respiratoires ? C'est le message véhiculé par des publications sur Facebook depuis au moins 2017. Les auteurs de ces messages affirment que cette mixture soigne notamment l'asthme, la pneumonie et la tuberculose. Mais cette recette ne repose sur aucun fondement scientifique, alertent des pneumologues contactés par l’AFP.

"Ail dans le lait : traitement naturel magique et définitif pour l'asthme, la pneumonie, la tuberculose", prescrit une publication Facebook datant du 19 août 2022. Cette recette miracle censée soigner certaines maladies pulmonaires est partagée par bon nombre de publications en Afrique francophone depuis au moins 2017 (1, 2, 3, 4), cumulant des centaines de partages. Une recette détaillée dans un article accompagne certains de ces messages. 

Capture d'écran d'une publication sur Facebook, réalisée le 7 septembre 2022

Elle recommande aux malades de "verser le lait et l’eau dans une casserole, et ajouter l’ail haché". L'auteur vante les vertus thérapeutiques de ces deux ingrédients et prescrit de chauffer le mélange puis "remuer à l’occasion, filtrez, et à la fin, ajouter le sucre.

Un remède réfuté par plusieurs spécialistes des maladies respiratoires et pulmonaires contactés par l’AFP. 

"C’est faux ! On n'a pas fait 8 à 12 ans d'études pour donner de l'ail et du lait aux patients", lâche Dr Hind Henzazi, pneumologue à la clinique du Cap, à Dakar au Sénégal, contactée par l'AFP le 5 septembre 2022. 

"L'ail et le lait ne présentent aucune molécule connue pour être suffisante en quantité pour soigner ces maladies, dont l’issue peut être fatale", abonde Dr Madiha Ellaffi, pneumologue-allergologue exerçant en cabinet à Albi, dans le sud-ouest de la France. 

Les maladies respiratoires peuvent effectivement être mortelles.

L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) en France identifie par exemple la pneumonie comme étant la plus mortelle des infections respiratoires. Selon des données datant de novembre 2021 de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), elle est la première cause infectieuse de mortalité des enfants de moins de 5 ans. Elle se caractérise entre autres symptômes par une fièvre aiguë, des douleurs, de la toux et des crachats.

Dans sa réponse à l'AFP le 6 septembre 2022, Dr Ellaffi mentionne notamment qu’en France, par exemple, "1.000 personnes meurent tous les ans de crise d’asthme aiguë grave, la tuberculose a tué des millions de personnes de par le monde" avant le développement d'antibiotiques adaptés, et tue "encore aujourd’hui  ... de même pour les pneumonies".

Des remèdes pour soigner ce type de maladies sont régulièrement mis en avant sur les réseaux sociaux, souvent au détriment des soins hospitaliers. L'AFP a notamment déjà vérifié une fausse affirmation selon laquelle l'eau infusée à la banane plantain pouvait guérir l'asthme.

"Beaucoup de nos patients essaient d’abord des cocktails et décoctions avant d’arriver en consultation", déplore Dr Souleymane Dia, pneumologue au Centre international de cancérologie de Dakar, interrogé le 6 septembre 2022 par l'AFP.

"On en voit de toutes les couleurs sur la base de convictions erronées qui ne reposent pas sur des preuves scientifiques", confirme Dr Hind Henzazi.

Tous ces spécialistes conseillent de consulter un professionnel de santé pulmonaire en cas de problème afin d'éviter des complications.