( AFP / DIDIER PALLAGES)

Non, boire de l'eau infusée à la banane plantain ne guérit pas l'asthme

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Pour guérir définitivement l'asthme, il suffirait de boire pendant deux semaines de l'eau dans laquelle a été bouillie de la banane plantain : c'est en tout cas ce que prétendent des publications partagées plus de 36.000 fois depuis janvier 2018 sur Facebook en Afrique francophone. La recette de ce prétendu remède a recommencé à circuler récemment. Pourtant, ce dernier est inefficace pour guérir l'asthme: plusieurs pneumologues et spécialistes de la phytothérapie ont déclaré à l'AFP qu'aucune étude scientifique n'a révélé que la banane douce ou la banane plantain avaient des effets bénéfiques particuliers sur les maladies pulmonaires. La recherche d'un traitement pour guérir l'asthme est toujours en cours. 

 "Deux bananes non mûres de préférence la banane plantain", bouillies dans "un litre et demi d'eau". Selon la publication  qui circule depuis 2018 au moins sur Facebook, il s'agirait de la recette parfaite pour "arrêter les crises" d'asthme. Il n'y aurait qu'à retirer la peau de la banane et boire l'eau, "un verre [le] matin et un verre [le] soir". Cette recette, renouvelée tous les jours pendant "deux semaines", permettrait de dire "adieu [à] l'asthme",  assurent les publications illustrées par des photos de banane plantain et de trois personnes prenant de la Ventoline, un médicament utilisé par les personnes souffrant de cette maladie respiratoire.

Capture d'écran d'une publication Facebook, réalisée le 22 octobre 2021

Ce soi-disant remède a été partagé plus de 36.000 fois depuis 2018 sur plusieurs pages Facebook d'Afrique francophone (1, 2, 3, 4, 5...). 

L'asthme est une maladie chronique qui touche les enfants et les adultes. Chez les personnes asthmatiques, "les voies aériennes dans les poumons se rétrécissent à cause de l’inflammation et du resserrement des muscles qui entourent les voies respiratoires fines", ce qui provoque des symptômes tels que la toux, un sifflement, un essoufflement, une gêne respiratoire ou une association de plusieurs de ces symptômes, détaille l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur son site. En 2019, on estime que 262 millions de personnes souffraient d’asthme et que cette maladie a entraîné 461.000 décès dans le monde, selon un recensement de la revue scientifique The Lancet cité par l'OMS. 

Est-ce que la banane, plantain ou non, a des vertus qui permettraient d'apaiser les symptômes de l'asthme? L'AFP a interrogé plusieurs pneumologues et spécialistes de la phytothérapie: tous déconseillent de suivre les recommandations des publications virales que nous vérifions. 

Aucune preuve de "l'efficacité de ce remède"

"Dans la médecine moderne, il n'y a aucune preuve de l'efficacité de ce remède", a déclaré à l'AFP Kouassi Armel Serge Assagou, pneumologue à Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire. 

"Je n'ai jamais entendu dire ça", surenchérit Axel Koblan Avoni, naturothérapeute et créateur d’un Centre de recherches en biomédecine africaine à Abidjan. "En tant que tradipraticien", il affirme n'avoir "jamais recommandé ça". "Rien ne permet d'affirmer" qu'un remède à base de banane plantain est efficace dans le traitement de l'asthme, assure cet expert.

Tout comme ses confrères précités, Sylvie Michel, professeur de pharmacognosie et chimie des substances naturelles à la Faculté de pharmacie de l'université Paris Descartes, "n'a jamais vu passer de travaux scientifiques portant sur la banane et ses effets antiasthmatiques". L'AFP n'a en effet pas été en mesure de trouver des articles scientifiques mentionnant un traitement efficace de l'asthme par de l'eau infusée à la banane.

Une absence de preuve confirmée par Didier Cataldo, professeur et président du département des sciences biomédicales et précliniques à l'université de Liège, en Belgique: "ce traitement n'est pas recommandé car il n'a pas démontré son efficacité", souligne le médecin. 

Quel traitement pour l'asthme aujourd'hui? 

Le traitement recommandé de l'asthme aujourd'hui est encadré par les directives de la Global Initiative for Asthma (Gina), créée en 1993 et opérant notamment en coopération avec l'OMS, indique par ailleurs Didier Cataldo. 

Le guide 2021 produit par cette institution à destination des patients asthmatiques précise que la plupart d'entre eux "ont besoin de deux types de médicaments":

Certains inhalateurs combinent les deux types de médicaments, précise encore le dossier de la Gina. L'organisation internationale y prodigue également plusieurs conseils pour minimiser ou limiter les "déclencheurs" des crises d'asthme, qui diffèrent en fonction des individus (tabac, fortes odeurs ou parfums, poils d'animaux, poussière, effort physique, pollen...). 

Le plantain, une herbe vivace efficace contre l'asthme

S'il n'y a, à date de publication de cet article, aucune preuve indiquant que les bananes, plantains ou non, peuvent être un remède efficace contre l'asthme lorsqu'on les fait infuser dans l'eau, il existe en revanche une plante, également nommée plantain mais n'ayant rien à voir avec les fruits du même nom, qui a "des utilisations traditionnelles pour soulager l'asthme", reprend Sylvie Michel, de la Faculté de pharmacie de Paris Université Paris Descartes.

Le plantain (Plantago major) n'a, malgré les apparences,  "pas de lien" donc avec la banane plantain, comme le souligne le site consacré à la botanique de l'université d'Etat de la Caroline du Nord. Il s'agit d'"une plante vivace de 10 à 40 cm formant des colonies qui se caractérise par une hampe florale sortant d'un bouquet de feuilles épaisses et larges, avec de grosses nervures qui partent de la base", selon l'encyclopédie botanique collaborative TelaBotanica. Elle fleurit de juillet à septembre, précise ce site.

Capture d'écran du site de l'Université d'Etat de la Caroline du Nord, réalisée le 25 octobre 2021

 La banane plantain, (Musa x paradisiaca), elle, "est une espèce hybride du genre Musa : un croisement entre Musa acuminata et Musa balbisiana, c’est à dire une cousine de la banane", note le blog du quotidien français Le Monde dédié au jardinage. Elle est principalement cultivée dans les zones tropicales, notamment en Afrique. 

Le plantain botanique, lui, n'est "pas particulièrement une plante africaine", ajoute Sylvie Michel. "[En Occident], c'est une plante qui fait partie des mauvaises herbes: on la trouve partout, et il en existe plusieurs espèces (major, lancéolé...)." Malgré ce statut quelque peu péjoratif, l'experte souligne que cette plante est "tout à fait réputée contre l'allergie, contre les problèmes respiratoires aussi". 

Ses vertus seraient connues depuis près de deux millénaires: le botaniste grec Pedanius Dioscorides (40–90 CE) l'évoquerait dans son ouvrage Materia Medica, selon la fiche consacrée au plantain sur le site de l'American Botanical Council.

Ses propriétés anti-inflammatoires ont été étudiées par de nombreux scientifiques et recensées dans plusieurs articles (1, 2, 3...). L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) le répertorie parmi les plantes médicinales utilisées traditionnellement dans son ouvrage dédié à la pharmacopée française. Au niveau européen, l' European Scientific Cooperative On Phytotherapy (Escop), qui oeuvre pour le développement, la promotion et l'harmonisation du statut réglementaire de la phytothérapie, a consacré une monographie au plantain lancéolé et à ses vertus médicinales.