Les scorpions ne naissent pas en faisant exploser le dos de leur mère

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.
  

Une photo d'une portée de petits scorpions accrochés au dos de leur mère est utilisée sur Facebook par des internautes pour affirmer que "le scorpion n'accouche pas". "Son dos explose, ses enfants en sortent pendant deux jours, et ils se nourrissent de leur mère pendant trois jours", croient-ils savoir. Si l’image montre bien un scorpion et ses petits, le mode de procréation décrit dans la publication est faux.

La photo montre plusieurs bébés scorpions dépigmentés, regroupés en grappe sur le dos d’un scorpion adulte. Ce sont des pullus, un terme utilisé en particulier chez les scorpions pour parler des nouveaux nés de cette espèce animale.

"Beaucoup de créatures continuent de vivre heureuses après la naissance de leurs enfants, mais chez les scorpions la femelle meurt lorsqu'elle donne naissance. Les nouveaux nés tuent leur mère", affirment des internautes. 

Grâce à une recherche via Google Image, nous constatons que cette photo a été utilisée pour illustrer plusieurs articles en lien avec la vie des scorpions.

Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 14 mars 2022 ( SUY Kahofi)

Cependant, sur cette publication mise en ligne le 9 mars 2022, les explications sur le mode de procréation des scorpions sont fausses. Le texte et l’image qui l’accompagnent ont été partagés des dizaines de fois. Plusieurs autres comptes et pages reprennent cette information qui n’en est visiblement pas à sa première apparition sur internet. Ces comptes relaient le même texte et la même image le 9 mars (1, 2, 3) et ceux-ci le 3 septembre 2021 (1, 2, 3).

Protégés des prédateurs

Dans cette publication relative au mode de procréation du scorpion, trois informations sont à passer à la loupe : l’accouchement, le dos qui explose et les petits qui se nourrissent de leurs mères. Pour démêler le vrai du faux, nous avons contacté Eric Ythier, un écotoxicologiste, entomologiste et arachnologiste français spécialiste des scorpions. Il est auteur de l’ouvrage Scorpions du monde.

Concernant la naissance des pullus, il précise que les scorpions sont ovovivipares. "La femelle pond des œufs contenant des jeunes déjà développés qui se libèrent de leur enveloppe lors de la ponte et grimpent directement sur le dos de la mère", explique Eric Ythier.

Ce mode de procréation explique donc la présence des pullus sur le dos de leur mère. Ils n’arrivent pas sur le dos de leur génitrice après une explosion. "Les jeunes naissent par l’orifice génital situé sous le ventre de la mère, puis grimpent sur son dos afin d’être protégés d’éventuels prédateurs le temps de faire leur première mue. Une fois cette première mue effectuée, ils se dispersent et font leur vie. La femelle ne meurt pas et continue également sa vie", poursuit le scientifique.

Le cannibalisme chez les scorpions

Plusieurs sources consultées en ligne comme ce documentaire de National Geographic parlent du cannibalisme chez les scorpions. Les cas où un scorpion mange un membre de son espèce sont nombreux mais ils n’impliquent pas les bébés. "Le cannibalisme des bébés scorpions n’existe pas  (...). C’est plutôt à partir du 3ème jour (selon les espèces), après la naissance, que les bébés quittent momentanément le dos de leur mère", soutient Pr Tahar Slimani, enseignant-chercheur, spécialiste marocain des arthropodes. 

Selon cette autre publication, les spécimens les plus âgés sont ceux qui représentent une menace pour les individus plus jeunes. "Effectivement. Le cannibalisme est systématique chez les scorpions adultes, au moins chez les espèces du Maroc et d’Afrique du nord que je connais bien. La femelle dévore le mâle après l’accouplement", explique Pr. Tahar Slimani.

L’arachnologiste français et spécialiste des scorpions Eric Ythier abonde dans ce sens et insiste sur le fait qu’il "n’y a que très rarement du cannibalisme chez les jeunes scorpions, qui se dispersent une fois descendus du dos de la mère".

Grâce à une recherche par image inversée, nous retrouvons le scorpion figurant sur la photo qui accompagne le texte sur Facebook. D'après différentes banques d’images, l’arthropode appartient à l'espèce de scorpion des Hottentotta salei. Eric Ythier précise qu’on le retrouve dans des pays comme Oman, le Yémen et les Émirats arabes unis. Pour cette espèce non plus, le dos de la mère n’explose pas et ses petits ne se nourrissent pas de sa chair après leur naissance, conclut le scientifique.