Cette photo de vaches pondeuses est un montage

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Une photo de plusieurs vaches imposantes couchées sur le flanc et pondant des œufs est utilisée sur Facebook par des internautes pour affirmer que "la Chine plante des organes de poulet chez d'autres animaux pour une production rapide d'œufs". Attention: il s'agit d'un photomontage. 

Cinq ou six vaches très imposantes sont allongées dans la paille sur le flanc. Des œufs semblent sortir de l'arrière-train des quatre premières, s'empilant les uns sur les autres dans la paille. Cette image serait la preuve que "la Chine plante des organes de poulet chez d'autres animaux pour une production rapide d'œufs", selon les internautes qui la partagent sur Facebook. 

Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 18 février 2022

Cette photo a été partagée plus de 7.000 fois depuis le 15 février (1, 2, 3, 4...) et circule sur Facebook dans plusieurs pays d'Afrique occidentale et centrale - principalement en Côte d'Ivoire, au Burkina Faso et en République démocratique du Congo.

Attention: cette image est en réalité un photomontage. 

Grâce à une recherche d'images inversée sur Google, on retrouve le cliché sur le site de l'Institute for Basic Science, un centre de recherche scientifique sud-coréen, mais sans les œufs qui figurent sur l'image virale.

Selon la légende qui l'accompagne, la photographie authentique montre des vaches Blanc bleu belge, une race bovine "à viande" qui "se distingue par son hypertrophie musculaire", comme l'explique le site d'AgroParisTech

Capture d'écran du site de l'Institute for Basic Science, réalisée le 21 février 2022

Le nom du photographe, Eric Forget, est également mentionné. On retrouve effectivement la photo sur son compte Flickr, un site dédié à la photographie, où il est précisé qu'elle a été prise le 26 juillet 2008 à la foire agricole de Libramont, dans le sud-est de la Belgique. 

Capture d'écran de Flickr, réalisée le 21 février 2022

Contacté le 18 février, le photographe n'a pas répondu aux sollicitations de l'AFP.

Mais alors, d'où provient le photomontage qui a circulé sur les réseaux sociaux? Une recherche d'image inversée sur Tineye cette fois permet de retrouver l'origine du cliché viral. 

On tombe en effet sur une vidéo de 10 minutes et 23 secondes qui utilise cette image en vignette. Dans celle-ci, plusieurs scènes s'enchaînent, visiblement tournées dans des fermes - montrant par exemple la naissance d'un veau ou le nettoyage d'enclos - et des usines agro-alimentaires - certaines utilisant notamment des œufs.

Ce qui permet de comprendre pourquoi apparaissent les chiffres "10:23" dans le coin inférieur droit du photomontage qui a circulé sur Facebook: il s'agit en réalité d'une capture d'écran de cette vignette YouTube. 

Capture d'écran de la chaîne YouTube Sky Creative HD, réalisée le 21 février 2022

La chaîne qui partage cette vidéo, Sky Creative HD, prétend proposer les "meilleures vidéos" au sujet des technologies, aux titres très attrape-clics et dont la plupart des vignettes sont spectaculaires voire choquantes.

Aucun "progrès" de ce genre n'existe

Au-delà de ce photomontage grossier, il n'existe aucune trace en ligne d'un "progrès" technique qui permettrait à des vaches de pondre des oeufs, ni en Chine ni ailleurs, comme le montre l'exploration de plusieurs moteurs de recherche.

"Je ne pense pas qu’il existe ce genre de 'progrès' en Chine", a confirmé Yayu Huang, ingénieur zootechnicien à l'Ecole nationale supérieur d'agronomie de Toulouse (Ensat) travaillant en partenariat avec l'Institut national de la recherche agronomique (Inrae). 

Ce spécialiste, qui a participé à plusieurs projets de coopération franco-chinoise en nutrition et alimentation des herbivores ces dernières années, précise que les progrès en production animale concernent plutôt "la génétique et la zootechnie classique".

Quoi qu'il en soit, Yayu Huang ne considère pas une telle évolution plausible, expliquant qu'il n’y a aucun intérêt à faire pondre des vaches: "Les poules pondeuses sont sélectionnées pour produire des œufs et elles sont déjà très efficaces".