Bruno Retailleau, le 27 janvier 2018 à Paris (AFP / Geoffroy Van Der Hasselt)

Darmanin: Si, Retailleau (LR) a déjà demandé la démission de responsables politiques

Bruno Retailleau a déjà demandé la démission de responsables politiques contrairement à ce qu'il a affirmé jeudi matin sur RTL, alors qu'on lui demandait si le ministre Gérald Darmanin, accusé de viol, devait démissionner.

Est-ce que Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics qui fait l'objet d'une enquête pour une accusation de viol qu'il conteste catégoriquement, doit démissionner, comme l'a souhaité Laurent Wauquiez, président des "Républicains" ?

Le patron des sénateurs Bruno Retailleau a refusé jeudi matin sur RTL de répondre clairement. Argument ? "Je n'ai jamais demandé la démission de quiconque, ça ne m'est jamais arrivé, à droite, ni à gauche (...). Je n'ai jamais demandé la démission de quinconque, point final".

Et d'ajouter: "Je n'ai pas, moi, Bruno Retailleau, à me substituer aux juges".

En novembre 2014, il avait pourtant demandé la démission de Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l'Elysée sous François Hollande,  lors de l'émission "Face aux chrétiens" (Radio Notre-Dame, La Croix, Kto TV) --extrait ci-dessous.

Journaliste : "- Vous demandez (la) démission (de Jean-Pierre Jouyet), M. Retailleau ?
Bruno Retailleau : - Bien sûr !"

M. Retailleau avait qualifié M. Jouyet de "menteur" car ce dernier avait assuré dans un livre que François Fillon avait demandé une intervention du chef de l'Etat dans les dossiers judiciaires concernant Nicolas Sarkozy.

Plus récemment, début juin 2017, M. Retailleau a demandé à Gérald Feldzer, ancien pilote de ligne proche du ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, de "se retirer" de la mission de médiation composée de trois personnes et qui avait été chargée de sortir de l'impasse le dossier de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

M. Retailleau l'avait qualifié auprès de l'AFP de "militant". Le projet d'aéroport a finalement été abandonné.

Guillaume Daudin