Coronavirus : non, la France ne va pas passer lundi 16 mars au stade 4

Un article, dont de nombreuses captures d'écran circulent sur internet, affirme que la France va passer lundi 16 mars "au stade 4" du plan de lutte contre le coronavirus, et que le gouvernement a "annoncé aujourd'hui" le placement de toutes les villes du pays en quarantaine. Problème : ce stade 4 correspond en réalité à un retour à la normale, et le gouvernement n'avait pas fait lundi après-midi d'annonces en ce sens.

Voici une capture d'écran de l'article en question.

Capture d'écran du site actuainfo.info prise le 16/03/2020

Des captures similaires circulent largement sur Facebook, comme ici ou ici, totalisant des milliers de partages.

Pour autant, le gouvernement n'a pas à ce stade annoncé de placement en quarantaine de certaines zones du territoire ou de l'ensemble du territoire (voir détails au pied de l'article).

Surtout, le passage au "stade 4" interviendra en réalité au moment du "retour à la normale", lorsque la France connaîtra un retour sous le seuil épidémique, comme l'explique le ministère de la Santé ici.

De nombreux éléments montrent en outre que le site actuainfo.info, à l'origine de ces affirmations, n'est pas un vrai site d'actualité et n'est pas fiable :

Ce dernier invite tous les lecteurs à partager l'article pour pouvoir lire une vidéo située au pied de l'article, reprenant là des méthodes de "clickbaiting" (technique pensée pour générer du clic).

Capture d'écran du site actuainfo.info prise le 16/03/2020

Par ailleurs, les nombreux commentaires Facebook sous l'article, qui peuvent donner l'impression que le site dispose d'une solide base de lecteurs, sont des faux. Les noms et photos de profil Facebook renvoient tous vers l'article d'origine, et ne redirige jamais vers le réseau social américain.

Les articles présentés dans la colonne "Dernières nouvelles", présente sur la droite du site, sont également factices : ces derniers renvoient tous vers ce même article erroné selon laquelle la France passerait au "stade 4" du dispositif de gestion de l'épidémie de coronavirus.

Enfin, un clic sur chacune des nombreuses rubriques (politique, santé, business, culture, etc.) figurant en tête du site renvoie vers un message d'erreur, autre preuve que ce site n'est pas un vrai site d'actualité.

Un potentiel confinement total est-il imminent en France ?

Face à l'accélération de l'épidémie de coronavirus, Emmanuel Macron doit s'adresser aux Français lundi 16 mars à 20H00, après un conseil de défense à la mi-journée autour d'un exécutif. On ne sait pas à l'heure actuelle quelle sera la teneur de ce discours. 

Répondant aux rumeurs d'un confinementtotal et obligatoire immédiat, comme cela a été décidé en Italie ou en Espagne, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a assuré lundi matin qu'il s'agissait d'une "fake news".

Mais, a-t-elle aussi dit, alors que la situation sur le front de l'épidémie "se dégrade", le gouvernement prendra "toutes les mesures" qui permettront de "modifier en profondeur les comportements" des Français face au coronavirus. Car leur "prise de conscience" n'est pour l'heure "pas au rendez-vous", a-t-elle jugé. 

Depuis dimanche, les Français sont invités à rester chez eux et la plupart des lieux publics et commerces non essentiels sont fermés, ainsi que les crèches, écoles et universités depuis ce lundi matin et pour plusieurs semaines. 

Le dernier bilan dimanche soir faisait état de 127 morts et 5.423 cas confirmés en France, soit 36 morts et plus de 900 cas supplémentaires en 24 heures.

Dans le monde entier, le nombre des cas de Covid-19 recensés officiellement s'établissait lundi à 09H00 GMT à 168.250, selon un bilan établi par l'AFP. La maladie a fait périr 6.501 personnes au total dont 2.335 en Europe, où le nombre des contaminations explose, notamment en Italie, en Espagne et en France.