Cette photo a été prise en 2018 en Ouganda, et non en 2020 sur une route reliant le Congo au Cameroun

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

L’image d’une route à moitié effondrée a été relayée près d’un millier de fois sur Facebook depuis le 21 septembre. Dans ces publications, cette route est présentée comme un axe reliant le Congo au Cameroun. C’est faux, il s’agit en réalité d’un tronçon routier qui s’est effondré en mai 2018 en Ouganda, à la suite de fortes pluies.

L’image est impressionnante. On y voit une large route dont la moitié s’est affaissée. Quelques mètres en contrebas gisent les larges plaques de bitume qui se sont désolidarisées de la chaussée.

Il s’agit d’une "route reliant le Congo au Cameroun inaugurée il y a moins d'une année", affirme l’auteur d’une publication partagée essentiellement au Cameroun.

Capture Facebook réalisée le 5 octobre 2020

Cette publication survient au lendemain de l’annonce par plusieurs médias congolais (1, 2), avec photos et vidéos, de la présence de larges fissures "sur la route Ketta-Sembé", dans le nord du Congo. 

Des fissures sur une route entre le Congo et le Cameroun

Le ministère congolais de l’Aménagement, de l’équipement du territoire et des grands travaux a confirmé sur son site internet que "des fissurations longitudinales et transversales se sont déclarées sur une distance de 150 mètres, notamment à 150 kilomètres de Ketta et à 15 kilomètres de Sembé".

Capture d’écran du site du ministère, réalisée le 7 octobre 2020

Cette route entre Ketta et Sembé, premier tronçon d’un axe reliant le nord du Congo au sud du Cameroun, a été mise en service en 2016, et non "il y a moins d’une année" comme le clame la publication.

Un autre tronçon a été inauguré le 6 mars 2020, reliant Sembé (Congo) à Ntam (Cameroun), mais il n’est pas concerné par ces fissures. 

Ces fissures sont sans commune mesure avec l'effondrement de la chaussée visible sur la photo diffusée sur les réseaux sociaux. 

Une photo d’un glissement de terrain en Ouganda

Une recherche d’image inversée de cette photo sur Google Images mène à une publication Twitter du 19 mai 2018 sur le compte certifié du quotidien ougandais "Daily Monitor". 

L'image illustre un tweet qui annonce: "Nous venons de l’apprendre. Un tronçon de la route Kabale-Katuna, à Kyonyo, s’est effondré à la suite d’importants glissements de terrain. Les usagers sont encouragés à emprunter la nouvelle route Ntungama-Mirama Hills pour rallier le Rwanda".

La police ougandaise avait également prévenu le public via son compte certifié sur Twitter.

Cette route, longue d’une vingtaine de kilomètres, se situe dans le sud-ouest de l’Ouganda et relie la localité de Kabale à celle de Katuna qui marque la frontière avec le Rwanda.

Localisation de la route Kabale-Katuna sur Google Maps, le 6 octobre 2020

Une recherche sur internet avec les mots-clés "Kabale Katuna road" fait apparaître de nombreux articles de médias ougandais avec cette image et portant sur cet incident routier d’il y a deux ans (1, 2, 3). 

La chaîne de télévision privée NTV Uganda avait également fait un reportage sur le site endommagé le 19 mai 2018.

Dans cette vidéo, une responsable de l'autorité en charge du réseau routier en Ouganda explique que de fortes pluies sont à l’origine de cet effondrement. 

La route a depuis été reconstruite.