Cette image ne montre pas des policiers attaquer un magasin à Paris lors de l'acte 53 des "gilets jaunes"

Une photo partagée plus de 800 fois depuis le 18 novembre sur Facebook montre un homme le pied enfoncé dans la vitrine d'un commerce et affirme qu'il s'agit d'un policier attaquant un magasin place d'Italie à Paris samedi 16 novembre, lors de l'acte 53 des "gilets jaunes". Cette scène s'est en réalité déroulée le 2 février et la vitrine avait été endommagée par d'autres personnes.

"Regardez comment des flics déguisés en casseurs attaquent les magasins 😡. Et ils disent que c’est des gilets jaunes qui ont fracassé les vitrines", s'insurge sur Facebook une internaute, dont la publication a été partagée plus de 800 fois depuis le 18 novembre. 

Capture d'écran d'une publication Facebook, prise le 21 novembre.

Une date et un lieu ont été ajoutés sur cette publication : "16 novembre, place d'Italie". Il s'agit de la localisation précise à Paris où, durant plusieurs heures samedi 16 novembre, des heurts ont eu lieu entre des manifestants et les forces de l'ordre, à l'occasion de l'acte 53 des "gilets jaunes".

Mais l'image utilisée dans la publication est en réalité issue d'une vidéo Youtube, diffusée le 2 février 2019 par la chaîne "Where the claim is". Elle a été rognée.  Dans la vidéo, on retrouve le même homme à capuche, ainsi que deux personnes avec des casques tournant le dos à l'homme entrant dans le magasin par la vitrine (capture d'écran ci-dessous).

Capture d'écran de la vidéo, réalisée le 21 novembre 2019.

C'est précisémment à 44'37" que l'on peut voir le moment où l'homme portant un brassard de police passe une jambe à travers la vitrine pour entrer dans le magasin. 

Ces événements ne se sont donc pas déroulés samedi dernier.

Juste avant, deux autres personne portant des brassards police, sont également entrés dans boutique. On voit ressortir les trois policiers quelques instants plus tard, les mains vides  (44'48"). 

La légende de la vidéo, qui dure une heure et a été tournée lors de l'acte 12 des "gilets jaunes" à Paris, détaille par ailleurs le parcours de la marche : "De la place Daumesnil (aujourd'hui rebaptisée place Félix-Éboué, ndlr) à la place de la République".

Ces événement ne se sont pas déroulés place d'Italie.

Grâce à Google Street View, on peut affirmer que ces faits ont plus précisément eu lieu sur la place de la République et que la vitrine du magasin concerné est située au numéro 7. On reconnait l'enseigne de la boutique concernée et celles l'entourant, visibles à plusieurs reprises dans la vidéo.  

Capture d'écran du 7, place de la République (Google Street View), prise le 21 novembre 2019.

A différents moments de la vidéo, on peut aussi reconnaître la statue de la République située au milieu de la place. La banderole qui y a été installée par les manifestants et sur laquelle on peut lire "Acte XII", confirme à nouveau que la vidéo date de février. 
 

Capture d'écran de la vidéo prise le 21 novembre 2019.
Capture d'écran de la vidéo, prise le 21 novembre 2019.

Des policiers qui "attaquent le magasin" ?

Comme l'ont déjà relevé nos confrères de 20 Minutes et Check News, une autre vidéo publiée sur Youtube le 2 février par la chaîne "Caméra Gilets Jaunes",  montre la vitrine en train d'être brisée en amont par plusieurs individus portant des gilets jaunes.

"Quand les policiers sont rentrés, la vitrine était déjà cassée", avait expliqué l'auteur de la vidéo à 20 Minutes en février dernier. "J’ai vu les policiers rentrer dans la boutique, ils sont rentrés puis ils sont ressortis sans avoir rien pris. Il y a des gens qui ont cassé et les policiers ont fait comme ils le font toujours : ils ont fait un contrôle pour voir s’il y avait quelqu’un dedans et ils sont ressortis sans rien", a-t-il ajouté.

Une photographe indépendante, qui a aussi assisté au début de la scène ce jour-là, a par ailleurs publié, le 3 février, le commentaire suivant en légende de sa photo sur Facebook qui avait déjà à l'époque été sortie de son contexte sur les réseaux sociaux : "Pour rester honnête et ne pas être la source de fausses informations je tiens à préciser : la vitrine a été cassée avant l'entrée de l'agent de la BAC à l'intérieur. Pour la suite de la scène...je ne peux raconter car je suis partie plus loin".

Capture d'écran d'une publication Facebook prise le 21 novembre 2019.

Elle a également diffusé une image de la vitrine "avant l'entrée de la police" :

En résumé, cette scène ne s'est pas déroulée le 16 novembre, place d'Italie à Paris, comme l'affirme la publication, mais le 2 février place de la République. Par ailleurs, l'image ne montre pas des policiers qui attaquent un magasin, mais qui pénètrent dans le magasin, puis en ressortent au bout de quelques minutes.

François D'Astier
Aglaé Watrin