Le candidat à la présidentielle Abdelmadjid Tebboune en campagne à Alger, 24 novembre 2019. (AFP / Ryad Kramdi)

Algérie : des distributions alimentaires en marge de meetings d'un candidat à la présidentielle ? C'est trompeur

En Algérie, deux vidéos largement visionnées sur les réseaux sociaux prétendent montrer des distributions alimentaires en marge de meetings du candidat à la présidentielle, Abdelmadjid Tebboune, dans le sud du pays. Si la première vidéo tournée à Adrar est authentique, la seconde qui prétend montrer la ville Bechar est quant à elle plus ancienne, sans relation avec le candidat Tebboune.

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux algériens à partir du 18 novembre et affirmant montrer une distribution alimentaire en marge de la campagne électorale du candidat à la présidentielle, Abdelmajid Tebboune, à Adrar, a suscité de nombreuses réactions chez les internautes indignés par les méthodes du candidat.

Dès le lendemain, une seconde vidéo montrant une scène similaire a été publiée sur Facebook. Regardée par des milliers d'internautes, elle prétend montrer une nouvelle distribution alimentaire, cette fois-ci à Bechar, autre ville du sud. 

Nous apercevons dans l'extrait un groupe d'hommes vêtus d'habits traditionnels regroupés près d'une camionnette blanche. Un homme y distribue à partir de la porte arrière du véhicule des sacs blancs, dont le contenu n'est pas identifié. 

Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 22 novembre 2019.

"Regardez cette humiliation, ils prennent de la nourriture", commente en arabe la voix audible dans l'extrait. "Encore une insulte aux citoyens algériens, après Adrar hier, Bechar aujourd'hui", critique par ailleurs le texte en arabe accompagnant la vidéo.

Des éléments de doute

Le candidat à la présidentielle, Abdelmadjid Tebboune, a effectivement mené campagne à Adrar le 18 novembre et à Béchar le 19 novembre.

Capture d'écran d'une vidéo sur Twitter réalisée le 22 novembre 2019.

Dans la première vidéo provenant d'Adrar, nous apercevons clairement le portrait d'Abdelmadjid Tebboune. Par ailleurs, son équipe de campagne a répondu aux attaques sans remettre en cause la véracité des images.

"Nous n'effectuons aucune distribution alimentaire", a réagi auprès de l'AFP le directeur de campagne de M. Tebboune, Mohamed Lagab. Les partisans du candidat sont sans doute à l'origine de ce genre d'actions, estime-t-il.

Une vidéo sortie de son contexte

Pour ce qui est de la seconde vidéo qui prétend montrer Béchar, nous apercevons à la 45e seconde un portait, vraisemblablement celui de l'ancien président Abdelaziz Bouteflika. Ci-dessous une comparaison avec le portrait de ses affiches électorales lors de la campagne présidentielle de 2014 :

A gauche : capture d'écran d'une vidéo sur Facebook réalisée le 22 novembre 2019. A gauche : portait de l'ancien président Abdelaziz Bouteflika lors de la campagne présidentielle de 2014, Tlemcen (Farouk Batiche / AFP).

En effectuant une recherche autour de la vidéo, nous avons retrouvé une version antérieure du même extrait, publiée avant même le début de campagne électorale pour M. Tebboune. Ainsi, l’existence de cette vidéo remonte au moins à février 2019. 

Visite d'une délégation ministérielle à Adrar ?

D'après les différentes pages Facebook et chaînes YouTube qui ont diffusé ces images précédemment, il s'agirait d'une distribution alimentaire en marge de la double commémoration de la nationalisation des hydrocarbures (1971) et de la création de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA - 1956) organisée à Adrar en présence d'une délégation ministérielle le 24 février 2019. 

Si nous ne pouvons pas confirmer avec certitude la date et les circonstances de prise de vue, nous avons pu identifier le lieu, près du complexe sportif de la ville d'Adrar.

Il est possible de retrouver dans la photo ci-dessous, tirée de Google Maps, plusieurs éléments de similarité : les deux colonnes et l’arc de la porte d'entrée, les mêmes figurines sportives et le drapeau au centre. Le lieu nous a par ailleurs été identifié par un habitant d'Adrar.  

Capture d'écran de la photo du complexe sportif d'Adrar réalisée sur Google Maps le 22 novembre 2019.
Différentes captures d'écran d'une vidéo sur Facebook réalisées le 22 novembre 2019.

Une présidentielle contestée

Prévue le 12 décembre, l'élection présidentielle est rejetée par le mouvement de contestation (Hirak) qui manifeste depuis le 22 février contre le régime en place. A l'approche de la date du scrutin, les rassemblements se multiplient avec outre les marches du vendredi, des manifestations nocturnes pour dénoncer ceux qu'ils qualifient de "candidats du régime".

Parmi eux, Abdelmajid Tebboune, ancien Premier ministre sous Bouteflika est plus particulièrement visé par des informations nuisibles à sa candidature. Pour son équipe, qui a démenti le financement de sa campagne par un homme d'affaires poursuivi pour corruption, ces accusations ne sont lancées que pour nuire à sa "réputation".

Edit 29/11 : suppression d'une coquille.
Salsabil Chellali