Une vidéo ancienne de manifestants de la diaspora algérienne à Paris ré-utilisée pour la présidentielle

Une vidéo visionnée une centaine de milliers de fois prétend montrer la mobilisation de la diaspora algérienne le 1er décembre à Paris contre la tenue de l'élection présidentielle en Algérie. Toutefois, s'il s'agit bien d'une manifestation du "Hirak" (mouvement populaire de contestation) à Paris, elle ne date pas du 1er décembre, mais de mars dernier au moins, avant la démission en avril du président Abdelaziz Bouteflika.

Partagées sur de nombreuses pages Facebook, les images montrent place de la République à Paris, noire de monde. La foule rassemblée brandit des drapeaux algériens et amazighs (berbères) tout en entonnant différents slogans. Ci-dessous l’extrait est partagé avec pour commentaire en arabe : "nos frères de la diaspora présents en France pour contester les élections orchestrées par les bandits, en soutien au Hirak algérien".

Capture d'écran d'une vidéo sur Facebook réalisée le 8 décembre 2019.

Toutefois, si les images montrent bien un rassemblement de la diaspora algérienne en soutien au "Hirak" place de la République à Paris, elles sont en réalité bien plus anciennes. 

En effectuant une recherche d'images inversées via le logiciel InVid, nous avons retrouvé plusieurs vidéos identiques, toutes publiées le 17 mars. Nous avons comparé les deux vidéos et trouvé plusieurs éléments de similarité : la position des tentes blanches, du parasol turquoise et des différents drapeaux. 

Comparaison entre les deux vidéos avec à gauche, la capture de la vidéo diffusée le 1er décembre et à droite, la capture de la vidéo diffusée le 17 mars par Khadija Benguenna. Captures d'écran réalisées le 10 décembre 2019.

La journaliste d’Al-Jazeera, Khadija Benguenna, avait notamment partagé la vidéo le 17 mars dernier. "Une manifestation exceptionnelle, pacifique et civique", avait commenté la présentatrice vedette d’origine algérienne, sur sa page Facebook.

Ainsi, ces images datent au moins du 17 mars, quatrième dimanche de mobilisation de la diaspora algérienne à Paris, qui avait connu une forte affluence au lendemain de l'annonce du président Bouteflika de renoncer à un cinquième mandat mais de reporter la présidentielle du 18 avril. 

"On en a marre des vieux, dégagez !" : pour nombre d'Algériens ou de Français d'origine algérienne, réunis par milliers à Paris, les manifestations dominicales se poursuivront jusqu'à ce que le régime algérien entende le peuple, avait rapporté l’AFP. En images ci-dessous : 

La diaspora mobilisée contre l'élection présidentielle 

Alors que les manifestations se poursuivent en Algérie contre le scrutin du 12 décembre, la diaspora se mobilise de son côté devant les bureaux de vote à l'étranger, qui ont ouvert leurs portes depuis le 7 décembre.

En France, des manifestations ont eu lieu devant plusieurs consulats algériens, notamment à Paris, où les peu d’électeurs qui se sont rendus aux urnes étaient escortés un à un par des policiers. Les fourgons de police étaient quant à eux placés devant l'entrée du bâtiment de sorte que les électeurs ne soient pas vus et photographiés, a constaté sur place un journaliste de l’AFP

EDIT 10/12 : titre rectifié : à la place de "une vidéo de mars", "une vidéo ancienne"
Salsabil Chellali