Une hyène échappée du zoo s’est bien promenée dans les rues d’Abidjan avant d’être rattrapée

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Des vidéos partagées des milliers de fois mardi 8 septembre sur les réseaux sociaux ivoiriens ont montré un animal présenté comme une hyène se promenant dans les rues d’Abidjan. L’information était bien vraie: l’animal, échappé du zoo de la ville, a été récupéré en fin de journée.

Une hyène en liberté dans les rues d’Abidjan ! L’information a semé la panique sur les réseaux sociaux ivoiriens mardi. 

Une vidéo de 23 secondes diffusée à la mi-journée et relayée des milliers de fois sur Facebook (1, 2, 3) et Twitter (1, 2, 3)  montrait un animal faisant le tour d’un bloc d’immeubles et des passants, inquiets, s’en écartant à la hâte et cherchant à s’abriter dans des voitures.

La scène était filmée depuis l’étage d’un l’immeuble. On entendait une femme crier: “Faut monter ! Faut monter ! Mais tirez sur lui ! (...) Seigneur Jésus.” 

Selon des publications Facebook, la scène se déroulait à Las Palmas, zone située dans le quartier Deux Plateaux de la capitale économique de la Côte d'Ivoire.

La rumeur circulait sur les réseaux sociaux depuis la veille.

Lundi en fin d’après-midi, une internaute avait en effet donné l’alerte sur un groupe Facebook baptisé Observatoire démocratique en Côte d’Ivoire (Relais), une plateforme d’échange très populaire dans le pays. 

Cette publication partagée plus de 1.600 fois affirmait que deux hyènes "affamées et mal entretenus” (sic) s’étaient échappées du zoo.

“L’une d’entre elle a été retrouvée et l’autre pas encore”, annonçait la publication, expliquant que “cela dure (depuis) des semaines”. Elle affirmait tenir cette information d'"un agent du zoo".

La hyène a une mâchoire "plus forte que le lion, le loup et le crocodile”, prévenait-elle.

Capture d’écran Facebook, réalisée le 09 septembre 2020

Incrédules, certains internautes ont balayé cette incroyable affirmation, estimant notamment qu’il s’agissait d’un “chien baoulé” (ethnie du pays), tandis que d’autres la prenait à la rigolade.

Capture d'écran Facebook, réalisée le 09 septembre 2020
Capture d'écran Facebook, réalisée le 09 septembre 2020

 

 

Mais il s’agissait bien d’une hyène ! 

Vers 14H30 locales, le zoo d’Abidjan annonçait sur Facebook qu'elle avait été récupérée et que la police était présente au zoo pour vérifier que "l’animal (était) bien de retour" dans ses murs. 

Capture d’écran Facebook réalisée le 09 septembre 2020

Mais le zoo a réfuté toute accusation de maltraitance, assurant notamment avoir soigné la hyène blessée au cours de sa capture et affirmant: “Nous aimons les animaux et prenons soin d’eux”.

Quelques heures plus tôt, une publication sur le compte du zoo avait visé sur un ton ironique ses détracteurs, avant d’être supprimée.

L’AFP a retrouvé une capture d’écran diffusée par un internaute (ci-dessous). 

Capture d’écran, prise par un internaute, d’un post publié sur la page Facebook du Zoo d’Abidjan puis supprimé

Selon le zoo, contacté par mail par l’AFP le 9 septembre, "une seule hyène est sortie et pas deux"

L’animal a été retrouvé "non loin du zoo", a précisé un salarié du zoo.

Le quartier de Las Palmas, où aurait été filmée la vidéo virale, est voisin du zoo.

Le zoo immédiatement fermé "pour un audit"

Le ministère des Eaux et Forêts, dont dépend le zoo d’Abidjan, a annoncé mardi soir “la fermeture de l’établissement pour un audit”, après que la “hyène qui s’est échappée le 8 septembre 2020, a été capturée sans encombre et remise dans son enclos”.

Capture d'écran du communiqué du ministère des Eaux et Forêts

Un membre du comité de protection des animaux en Côte d’Ivoire, contacté par l’AFP le 9 septembre, assure toutefois que "cela fait bien une semaine que la hyène est en liberté"

"Nous avons l’information depuis une semaine mais le ministère martèle que l’incident s’est déroulé hier (mardi, ndlr). Deux hyènes se sont échappées du zoo lundi dernier”, assure cette source.

“L’une a été retrouvée peu de temps après mais l’autre était introuvable jusqu’à hier”, précise-t-elle.

Polémiques récurrentes sur les conditions de vie au zoo 

Le zoo d’Abidjan qui se targue d’accueillir 350 animaux, dont des lions et des éléphants, est régulièrement visé par des accusations sur les conditions de vie des animaux qu’il abrite, la dernière remontant à juillet après la mort d’un chimpanzé.

En 2019, le ministère des Eaux et Forêts avait remplacé le directeur du zoo et lancé un programme de réhabilitation. 

Mais des collectifs de défense des animaux continuent de dénoncer l'insalubrité des enclos, des actes de maltraitance physique et psychologique ainsi que des carences alimentaires. Ils affirmant se baser sur des témoignages de salariés du zoo. 

Le comité de protection des animaux en Côte d’Ivoire a indiqué s’être entretenu dans la soirée du mardi 8 septembre avec le ministère des Eaux et forêts.

Le lendemain, lors d’une réunion avec des membres du comité, le ministère leur a demandé de soumettre un "dossier de propositions pour améliorer le zoo", a indiqué un membre du comité: "C'est une première”.

 
Sadia Mandjo