Non, une femme sous pilule ne risque pas de tomber enceinte lors de la semaine d'arrêt

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

La youtubeuse Enjoy Phoenix, suivie par 3,5 millions d'abonnés, affirme dans une vidéo le 22 juin visionnée depuis par 615.000 personnes, qu'une femme sous pilule contraceptive risque de tomber enceinte pendant les 7 jours d'arrêt prévus entre deux plaquettes. C'est faux : une personne sous pilule est protégée pendant tout le mois, y compris durant la semaine d'arrêt prévue.

Dans une vidéo vue par 600.000 personnes intitulée “Sexualité #2 : je réponds à vos questions (douleurs ? masturbation ? règles? IST ?...)”, la youtubeuse Enjoy Phoenix affirme que “si vous avez une pilule classique avec trois semaines où vous la prenez, une semaine où vous ne la prenez pas - qui est normalement la semaine où vous avez vos règles - sachez que pendant cette semaine où vous ne prenez pas la pilule, (...) vous avez des risques de tomber enceinte.”

Capture d'écran YouTube prise le 25/06/19

La youtubeuse "beauté" de 24 ans vit sous les feux des projecteurs depuis 2011, date de création de sa première chaîne. Elle s'est récemment mise à parler de sujets liés à la santé, comme ses problèmes avec le syndrome des ovaires polykystiques, l'acné hormonale ou la sexualité.

Sur Twitter, une internaute s’inquiète et écrit : “Ma petite sœur vient me voir et me demande 'c'est vrai qu'on peut tomber enceinte pendant la semaine de pause entre les plaquettes de pilule ?' Devinez ce qu'elle vient de regarder ? La vidéo d'Enjoy Phoenix. C'est hyper dangereux ce qu'elle fait en ce moment.

Capture d'écran Twitter prise le 25/06/19

Cette affirmation est effectivement fausse.

"Une femme reste couverte par la contraception même pendant la période d'arrêt normalement prévue (une semaine ou 4 jours selon la pilule)", a expliqué mardi 25 juin à l'AFP Anne Gompel, gynécologue et professeure à l'Université Paris-Descartes.

Si l’on prend sa contraception correctement pendant trois semaines, il n’y a aucun risque sur la quatrième semaine,” ajoute-t-elle.

Les œstrogènes et les progestatifs de ce type de pilule agissent sur les deux hormones responsables de l'ovulation. "Elles freinent l'hormone folliculo-stimulante (FSH) et empêchent le pic de l'hormone lutéinisante (LH). Quand on arrête une semaine, la FSH commence à remonter mais en reprenant la pilule au bout de sept jours, on freine ce phénomène”, explique la gynécologue.

S’il y a oubli ou retard de la prise de pilule, c’est donc sur la première semaine du cycle, celle de la reprise de la pilule, que le risque de grossesse est le plus élevé", précise le Dr Gompel.

Comme le rappelle le Planning Familial : "après une plaquette de 21 comprimés, on observe 7 jours d’arrêt, pendant lesquels la protection persiste. Le huitième jour, on prend impérativement le 1er comprimé de la plaquette suivante (même si les saignements ne sont pas finis)."

D'autres informations sur la contraception sont disponibles sur le site du Planning Familial.

Ajout du 26 juin : 

La Youtubeuse Enjoy Phoenix a publié un commentaire sous sa vidéo pour y faire paraître une rectification, indiquant "s'être exprimée maladroitement." Elle indique que son "intention était avant tout de sensibiliser aux risques de grossesses non-désirées en général, et n'était en aucun cas de faire peur aux personnes qui prennent la pilule."

Capture d'écran YouTube prise le 26/06/19