Non, un vieux maillot de foot de Michel Platini ne diffusait pas un message contre la corruption

Une vieille photo publiée le 5 octobre, relayée plus de 30.000 fois en l’espace de trois jours sur Twitter, prétend montrer un maillot de foot porté autrefois par Michel Platini avec un appel à lutter contre la corruption, alors que l’ex-star du football mondial connaît des démêlés judiciaires. Il s’agissait en réalité d’un message contre la drogue.

"The year is 1986. The Sign on Maradona's shirt says +No drugs+, ont Platini's +No To corruption+" - "Oui, c’est en 1986. Le message sur la maillot de foot de Maradona dit  +Non à la drogue+ et celui sur le t-shirt de Platini +Non à la corruption+", commente avec humour l’auteur du post.

Sur la photo, trois légendes du football mondial : Diego Maradona, Pelé et Michel Platini. 

Les internautes se l’approprient : près de 100 000 personnes aiment la photo, plus de 33.000 la partagent et des commentaires à ne plus compter vont dans le sens de la moquerie. En l’espace de trois jours, le compte Twitter, suivi par quelques centaines de personnes, y gagne même quelques followers. 

L'intérêt des internautes à la veille de la levée de la suspension "de toute activité liée au football" de Michel Platini, a suscité notre attention.

La date de la photo

Après avoir procédé à une recherche d’images inversée sur Google pour vérifier l'authenticité de la photo, nous retrouvons plusieurs photos de l'événement datant de 1988 dont celle-ci, sur le site du club AS - Nancy Lorraine, ville du premier club professionnel de Michel Platini.

La photo a donc bien été prise lors du jubilé de Michel Platini, le 23 mai de l’année précitée et non en 1986 comme l'indique l’auteur du post.  

Le message sur le maillot de Platini

De nombreux internautes profitent de ce post pour plaisanter, notamment sur Facebook où l’image est très partagée comme dans cette publication, avec le même ton ironique. 

D'autres pourtant signalent que le message affiché sur le maillot de foot de Michel Platini n’est pas celui repris par l’auteur de la publication.

Sur Google Images, des nombreuses photos similaires, rognées pour certaines, prises des différents angles pour d’autres, ont un point commun :  la même invitation à lutter contre la drogue et non contre la corruption inscrite sur le maillot.

En faisant une recherche d’images inversée, nous retrouvons la photo originale, prise par un photographe de l’agence de presse américaine Associated Press, Lionel Cironneau. Le cliché utilisé dans le tweet sur lequel nous travaillons, est une version rognée de la photo originale.

Pourquoi ce message sur les maillots de foot ?

Michel Platini a organisé son jubilé le 23 mai 1988 pour fêter la fin de sa carrière de joueur professionnel de football. Les plus grandes stars du sport avaient alors été conviées à cette fête d’adieu de l’ancien capitaine français organisée à Nancy au profit de sa fondation de lutte contre la drogue. Cette fondation visait à la réinsertion des toxicomanes en assurant des actions de prévention auprès des jeunes. 

L’AFP le racontait dans une dépêche publiée le 18 mai 1988, dans laquelle on peut lire entre autres que "les joueurs du match France 1984/86 - Reste du monde, sommet du jubilé Michel Platini, qui sera disputé lundi soir (20 h 45) à Nancy, porteront un slogan "non à la drogue" sur les maillots."

Mais pourquoi la photo suscite autant de réactions ? 

Michel Platini, 64 ans, l'une des figures emblématiques du football français, avait été suspendu huit ans de "toute activité liée au football" par la justice interne de la FIFA en septembre 2015. On lui reprochait d’avoir reçu 1,8 million d'euros en 2011 en paiement d'un travail - sans contrat écrit - de conseiller du président de la FIFA d'alors, Sepp Blatter.

La suspension de Platini avait ensuite été réduite à 6 ans en appel, puis à 4 ans par le Tribunal arbitral du sport. Cette suspension s'était apparentée à un arrêt de mort professionnel pour Platini.

L'ex-capitaine des Bleus, qui devait lâcher la tête de l'UEFA, ne pouvait pas se présenter à la présidence de la Fifa où son ancien bras droit, Gianni Infantino, a été finalement élu en février 2016, puis réélu en juin dernier. 

Michel Platini est également au coeur d'une autre enquête ouverte pour corruption et portant sur les conditions d'attribution de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar. Dans ce dossier, le double demi-finaliste de la Coupe du monde (1982 et 1986) a été entendu en garde à vue en juin 2019. Les investigations sont toujours en cours.

"Je reviendrai", a assuré Michel Platini le 6 septembre dans un entretien à la télévision suisse RTS. 

EDIT 08/10 : coquille corrigée dans le premier paragraphe
Ange Kasongo