(Capture d'écran Facebook du 17 juin)

Non, l’eau chaude et le citron ne guérissent pas le cancer

Une publication Facbook virale affirme qu’il serait possible de traiter le cancer avec “de l’eau chaude et du citron”. Une hypothèse réfutée par les experts de la santé interrogés par l’AFP.

C’est une publication postée par un internaute Ivoirien en juillet 2018, et partagée plus de 67.000 fois depuis. “Les citrons chauds peuvent tuer les cellules cancéreuses ! Coupez le citron en trois morceaux et placez-le dans une tasse, puis versez de l'eau chaude dessus, il deviendra (eau alcaline), le boire tous les jours profitera certainement à tout le monde. Des citrons chauds peuvent libérer une fois encore un médicament anti-cancer”, lit-on sur ce post Facebook ayant suscité plus de 800 commentaires, parmi lesquels certains remercient son auteur pour cette “découverte”.

(Capture d'écran Facebook du 17 juin)
(Capture d'écran Facebook du 17 juin)

L’auteur de cette publication affirme que ces propos auraient été tenus par “le professeur Chen Horin, directeur général de l'hôpital militaire de Beijing”. L’AFP n’a pas retrouvé la trace du “professeur Chen Horin”. Contacté, l’auteur du post partagé 67.000 fois n’a pas donné suite aux sollicitations de l’AFP.

En revanche, on retrouve trace de cette rumeur dès 2011 - elle avait circulé sous une forme différente, avant d’être démentie par le site de fact-checking américain Snopes.

Contacté par l’AFP, le professeur Nicolas Boissel, spécialiste du cancer du sang à l’hôpital parisien Saint-Louis, réfute en bloc ces affirmations. “Ni l’eau chaude, ni le citron, ni les régimes sans sucre n’ont d’action anti-cancéreuse prouvée. Des dérivés du citron (comme beaucoup d’autres plantes d’ailleurs) ont montré une activité anticancéreuse. Ceci explique probablement la confusion”, affirme-t-il.

Le professeur Hervé Curé, oncologue et ancien directeur de l’institut Godinot de Reims, réfute lui-aussi en bloc les rumeurs affirmant que le citron et l’eau chaude soigneraient le cancer. “C'est évidemment faux. Il n'y a aucune base scientifique rationnelle étayant ce genre d'affirmations. Il existe des aliments anti-cancer, mais le citron n'en fait pas partie. Quelques aliments fonctionnent à titre préventif, mais pas à titre curatif : la curcumine, par exemple. De nombreuses publications scientifiques ont documenté son action”, explique-t-il à l’AFP.

Une étude diligentée par l’université de San Diego en 2018 avançait un  rôle joué par la curcumine dans l’inhibition de la prolifération de certaines cellules cancéreuses. “Le curcumin, seul, pourrait toutefois ne pas être suffisant pour éradiquer le cancer chez les patients humains”, prévient toutefois Sourav Banerjee, l’auteur de cette étude.


Le professeur Jean-Marie Dangou, coordinateur du bureau de l’OMS au Congo Brazzaville, met en garde contre la prolifération d’infox liées au cancer sur les réseaux sociaux.

"En allant sur Internet ainsi que sur les réseaux sociaux une quantité phénoménale de facteurs dits protecteurs du cancer ainsi que de traitements du cancer.  Ces rumeurs présentées sous forme de informations/recommandations/propositions gratuites ou commerciales ne sont basées sur aucune base factuelle, aucune évidence scientifique", prévient le professeur Dangou, avant de confirmer que le traitement du cancer par l’eau chaude et le citron n’est "validé par aucune preuve reconnue de la communauté scientifique".


 

Anne-Sophie Faivre Le Cadre