Non, cette vidéo ne montre pas les dégâts des explosions à Beyrouth

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Une vidéo visionnée plus de 17.000 fois sur Instagram mercredi 5 août est présentée comme montrant les dégâts causés par les deux explosions qui ont dévasté la ville de Beyrouth le 4 août. C'est faux :  la vidéo montre un incendie provoqué par une fuite d'un oléoduc égyptien le mois dernier.

"Liban #beyrouth". Avec moults emojis, ces quelques mots accompagnent une vidéo impressionnante dans laquelle un incendie ravage les abords d'une route où sont stationnées des voitures.

Capture d'écran d'une publication Instagram prise le 5 août 2020.

D'épais panaches de fumée noire s'élèvent et obscurcissent le ciel, tandis que résonnent hurlements et sirènes. "Mes condoléances à tous mes amis libanais", écrit le chanteur congolais Héritier Watanabe sur son compte Instagram.

Or, cette vidéo ne montre pas les dégâts provoqués par les deux explosions qui ont ravagé Beyrouth et ses environs mardi 4 août.

Ces images ont été prises lors d'un incendie dû à une fuite de pétrole sur l'oléoduc Choucair-Mustorod, situé sur la route d'Ismaïlia, qui relie Le Caire à la ville du même nom, dans l'est de l'Egypte. 

Capture d'écran de Google Maps prise le 5 août 2020.

En prenant une capture d'écran de la vidéo et en recherchant l'image sur le moteur de recherche inversée de Google images, on trouve plusieurs sites d'actualités en arabe (1, 2, 3, 4) ayant relaté l'accident.

L'un d'entre eux, Sawah Press, a intégré une vidéo publiée le 14 juillet 2020. Elle montre le même incendie que la vidéo de la publication virale sur Instagram. 

Dans les premières secondes, le même homme passe devant les trois mêmes voitures en train de brûler, comme le montre la capture d'écran ci-dessous.

Capture d'écran d'une vidéo YouTube prise le 5 août 2020.

A la 41e seconde, un panneau bleu apparaît avec plusieurs indications, dont une clairement identifiable : Cairo Airport, aéroport du Caire.

Capture d'écran d'une vidéo YouTube prise le 5 août 2020.

L'aéroport de la capitale égyptienne se trouve en effet le long de l'autoroute où s'est déclaré l'incendie.

Capture d'écran de Google Maps prise le 5 août 2020.

Deux agences de presse, Reuters et AP, ont également consacré des dépêches (1, 2) à l'événement.

"Un important incendie a démarré après une fuite de pétrole de l'oléoduc Choucai-Mustorod, à quelques pas d'une autoroute très fréquentée en banlieue du Caire, mardi", rapporte la première agence.

Selon les autorités égyptiennes citées par Reuters, 17 personnes ont été blessées.

Cette vidéo n'a donc rien à voir avec les dommages causés par les deux explosions qui ont ravagé la capitale libanaise le 4 août.

De nombreuses photos et vidéos de Beyrouth ont circulé sur les réseaux sociaux, dont plusieurs capturées par des journalistes de l'AFP (cliquez sur les images pour les agrandir).  

 

 

Marion Lefèvre