Non, cette vidéo ne montre pas l'endroit où les océans Atlantique et Pacifique se "rencontrent sans se mélanger"

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Une vidéo très partagée sur Internet affirme présenter le Pacifique et l'Atlantique se rejoignant sans se mélanger. Si cette vidéo est authentique, tournée le 2 juillet 2015 au Canada par une touriste américaine, sa légende est fausse: il s'agit en réalité d'un fleuve se mêlant lentement au Pacifique.

"C'est terrible que des gens volent une vidéo et propagent de fausses informations", confie Maryan Steve-Pearson, auteure de la vidéo originelle, contactée par l'AFP.

L'une des publications erronées, diffusée en espagnol sur Facebook, a été partagée plus d'1,5 million de fois, et vue a minima plus de 480.000 fois sur YouTube avec la fausse légende. Le même phénomène s'est produit au cours des dernières années en anglais comme en français, - avec des vidéos sur Facebook ou sur YouTube dépassant les 400.000 vues et atteignant au moins la dizaine de millier de partages -, mais aussi en italien et en hindi.

Le post le plus partagé a été publié à l'été 2017 mais la vidéo continue d'être diffusée en 2018, notamment sur Facebook, avec des légendes trompeuses. 

 

Capture d'écran de la vidéo diffusée sur Facebook en français, vue plus de 400.000 fois et partagée plus de 13.000 fois selon le compteur du réseau social (Facebook / DR / AFP)

 

La vidéo de Maryan Steve-Pearson a été prise le 2 juillet 2015, dans le détroit de Géorgie, près de Vancouver à l'ouest du Canada, lors d'un voyage en famille à bord d'un bateau de la "British Columbia Ferry".

Elle avait d'ailleurs titré sa vidéo: "Quand le fleuve rencontre l'océan", en référence au "Fraser", grand fleuve canadien qui traverse la ville pour se jeter dans le détroit, et rejoindre ainsi les eaux de l'océan Pacifique.

Selon le compte de la plateforme de partage, sa vidéo a été vue près 249.000 fois (à la mi-septembre 2018), soit nettement moins que certaines publications la reprenant en faisant croire qu'il s'agit d'un point de rencontre entre le Pacifique et l'Atlantique. 

"Je me suis rendue compte que ma vidéo était devenue virale, avec une copie diffusée et totalisant plus de 10 millions de vues et des centaines de commentaires", explique Maryan Steve-Pearson, qui a porté réclamation auprès de YouTube pour violation de droits d'auteur. La plateforme a ainsi retiré la vidéo.  

Cependant pour que l'ensemble des vidéos soient retirées, elle doit les analyser une par une, et indiquer précisément quels sont les passages qui correspondent à sa propre vidéo. 

Captura de pantalla del mail que Steve-Pearson le envió a YouTube. (AFP)

"C'est évident que ça a été pris à Vancouver, on voit bien sur la vidéo que j'étais à bord d'un bâteau de la +BC Ferry+", explique-t-elle.

 
Capture d'écran de la vidéo YouTube diffusée le 4 juillet 2015 par Maryan Steve-Pearson (DR / BC Ferries / AFP)

L'Histoire des deux océans

En 2013, deux ans avant le séjour de Maryan Steve-Pearson au Canada, le site "Anchorage Daily News" (attention le site peut être inaccessible dans certains pays de l'UE en raison du nouveau réglement GDPR) était revenu dans un article sur l'origine des fausses informations à propos de ce prétendu point de rencontre entre les deux océans. Selon celui-ci, tout remonte à une photographie prise par Ken Bruland, un professeur de sciences de l'université de Californie à Santa Cruz. 

Capture d'écran de l'article du Anchorage Daily News (Anchorage Daily News / AFP) (Anchorage Daily News / AFP)

Bruland a voyagé en 2007 dans le golfe de l'Alaska, au nord de l'endroit où Maryan Steve-Pearson a réalisé sa vidéo, pour analyser avec ses collègues Andrew Schroth et John Crusius la présence de cette frontière aquatique.

Selon les explications de Brulan à l'Anchorage Daily News, reprises par le site de vérification Snopes, la différence de couleurs entre les deux plans d'eau est due à leurs composition, ce qui n'empêche par leur mélange mais le retarde.

Lorsqu'un glacier fond, les rivières qui en découlent charrient des sédiments lourds comme de l'argile et du fer, qui retardent le mélange avec le reste de l'océan, et qui pendant un temps rendent visible la différence de composition entre les deux eaux. 

Certains publications affirment également à tort que les images de Maryan Steve-Pearson montrent un point de rencontre entre la mer baltique et la mer du Nord, bien que ses images aient été prises à des milliers de kilomètres de là. 

 
Carte représentant la distance entre le détroit de Géorgie et la mer Baltique (Google Maps / AFP)

Bien que la vidéo de Maryan Steve-Pearson soit authentique, elle ne montre ni des eaux qui ne se mélangent pas, ni un point de rencontre entre les océans Atlantique et Pacifique.

EDIT 20/09 : changement pour le référencement Google