Des pèlerins du “hajj” vaporisés d’insecticides en Arabie Saoudite ? Faux

Non, cette vidéo ne montre pas des pèlerins aspergés d’insecticides en Arabie Saoudite

 المقال باللغة العربية

Une vidéo largement diffusée sur les réseaux sociaux prétend montrer le mauvais traitement subi par des pèlerins, qui se font asperger d’insecticide durant leur séjour en Arabie Saoudite. En réalité, la scène se déroule au Bangladesh.

Diffusée sur plusieurs pages Facebook, algériennes pour la plupart, la vidéo a été visionnée des dizaines de milliers de fois. Nous y apercevons un homme avec ce qui semble être un pulvérisateur sur le dos diffuser une large partie de son produit, sans prêter attention aux personnes présentes dans la salle. Les hommes, dont il est difficile de distinguer les visages, sont assis sur des matelas posés à même le sol, alignés.

Capture d'écran réalisée le 23 septembre d'une publication Facebook.

Diffusée sur la page Facebook “Arraw n Tlelli” le 19 août 2019 avec un commentaire en français, la vidéo a été regardée 20.000 fois sur cette publication uniquement. Elle est accompagnée du commentaire suivant : “voilà comment sont traités les pèlerins "hadjis" à la Mecque en Arabie Saoudite, aspergés d'insecticides dans leurs chalets. Les Saoudiens ne font aucune différence entre un hadj et un cafard”.

Capture d'écran réalisée le 23 septembre d'une vidéo Youtube. (Capture d'écran réalisée le 23 septembre d'une vidéo Youtube.)

Cette même vidéo a également été relayée via d’autres pages arabophones sur Facebook et a été publiée sur Youtube. Ce sont à chaque fois les mêmes commentaires visant “l’Arabie Saoudite qui tue les pèlerins comme les insectes”, qui sont dupliqués.

Que montre-t-elle exactement ? 

En effectuant une recherche en anglais sur Youtube avec des mots clés tels que “pulvérisation”, “pesticide” et “humain”, nous avons trouvé une vidéo intitulée “Spray Mosquitoes in Humans Bangladesh”, identique à notre vidéo de départ, publiée le 5 août 2019.

En faisant la même recherche en bengali, nous avons encore retrouvé la même vidéo publiée le 04 août 2019 sur Youtube par le site d’information local, le Daily Dhaka. Les commentaires en bengali indiquent que la vidéo provient du camp d'Ashkona dans les environs de Dhaka, où les pèlerins du Bangladesh se rassemblent avant de partir en Arabie saoudite.

Capture d'écran réalisée le 23 septembre d'une vidéo Youtube.

Une information confirmée par des articles de presse en bengali, retrouvés par l’équipe de l’AFP. Sur CNI et bd24live.com, il est indiqué qu'un ouvrier qui s’occupait de la pulvérisation des pesticides, Muhammad Humayun Kabir, était entré dans une salle du camp Ashkona et avait commencé à pulvériser des pesticides sans se soucier de ceux qui se trouvaient à l’intérieur. 

Capture d'écran réalisée le 23 septembre d'une publication Facebook. (Capture d'écran réalisée le 23 septembre d'une publication Facebook.)

Selon les médias locaux et l’information publiée sur la page Facebook de la Dhaka North City Corporation, société municipale qui régit plusieurs districts du nord de Dhaka, l’employé responsable a été renvoyé. 

Edit 16/10 : ajout du lien vers la traduction en arabe.
AFP Middle East and North Africa
Salsabil Chellali