Non, cet homme n’a pas été emprisonné pendant 25 ans par le régime d’Omar el-Béchir

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs publications affirment qu’un ancien ministre soudanais, Ibrahim Chamsadine, a été retrouvé dans une prison, dans un état critique, 25 ans après avoir été emprisonné par l'ancien président soudanais Omar el-Béchir, contraint de céder le pouvoir le 11 avril 2019. Mais Ibrahim Chamsadine est décédé dans un accident d’avion, et l’homme rachitique présenté sur ces photos est un Kényan victime de la famine.

Depuis le début du mois de mai, plusieurs publications Facebook rédigées en anglais, français ou encore en arabe, et partagées dans divers pays africains, montrent un homme très amaigri, censé avoir été découvert dans une prison souterraine où l’aurait enfermé Omar el-Béchir, président destitué du Soudan. Ces publications lui attribuent tout à tour plusieurs identités. Une infox rapidement démentie par le photographe lui-même.

La photo de l’homme famélique est notamment publiée avec celle d’un homme en uniforme, donnant ainsi le sentiment que les deux hommes  ne sont qu'une seule et même personne.

Selon une publication en français partagée plus de 500 fois depuis le 3 mai, il s’agit du “colonel Ibrahim Chamsadine”, ministre d’Etat en charge de la Défense dans le gouvernement de Béchir.

Capture d'écran Facebook réalisée le 9/05/2019

L’information circule aussi dans des publications en anglais, ainsi que dans plusieurs articles de presse (notamment celui-ci et celui-là) ont repris cette version des faits.

Cependant, le colonel Ibrahim Chamsadine est décédé dans un crash d’avion en avril 2001, qui avait entraîné la mort de plusieurs chefs militaires soudanais.

Capture d'écran d'une dépêche AFP diffusée le 4 avril 2001

La personne présentée en uniforme militaire est en réalité le lieutenant-général Omar Zain al-Abdin, ancien chef du Comité politique militaire : de nombreuses photos, retrouvées dans les archives de l’AFP de lui, sont disponibles ici. Il a depuis démissionné, comme nous l'avions mentionné dans cette dépêche

D’autres publications, comme celle partagée sur la page Facebook de The People’s News Africa, affirment que l’homme en uniforme militaire serait le Colonel Awad Ibn Awuf.

Flash : le Colonel Awad Ibn Awuf, ancien ministre soudanais de la Défense, emprisonné en 1995 par le président destitué Omar el-Béchir et déclaré mort dans un crash d’avion en 2008, a été retrouvé bien vivant dans une prison souterraine, sous une mosquée. Les Africains ont besoin de s’aimer eux-mêmes plus que de tout !”, peut-on lire dans la légende.

Capture d'écran Facebook réalisée le 9/05/2019

Ce post a été partagé plus de 1.000 fois et généré plus de 700 commentaires et réactions.

Mais le général soudanais Awad Ibn Ouf n’est lui jamais décédé dans un crash d’avion -- il a annoncé la chute d’Omar el-Béchir en avril 2019, après plusieurs mois de manifestation à Khartoum. Il avait brièvement pris la direction du Conseil de transition le 11 avril, mais avait démissionné 24 heures plus tard. 

Un autre post, partagé plus de 400 fois, affirme enfin que l’homme serait “un prisonnier politique de Béchir”. 

Le Soudan est secoué depuis plusieurs mois par une contestation nationale inédite, déclenchée par la décision du gouvernement de tripler le prix du pain dans un pays à l'économie exsangue. Elle s’est ensuite transformée en contestation du long règne d’Omar el-Béchir, qui avait pris le pouvoir par un coup d'Etat en 1989.

Le National Intelligence and Security Service (NISS), service de renseignement du gouvernement fédéral du Soudan, a annoncé le 11 avril la libération de tous les prisonniers politiques du pays, selon l'agence de presse soudanaise Suna, comme nous l'avions mentionné dans cette dépêche.

Qui est la personne amaigrie sur cette photo ?

Mais la personne très amaigrie est en réalité un Kényan photographié par le journaliste de la BBC Roncliff Odit en mars dernier dans le comté de Turkana, lors de l’épisode de famine qui a frappé le nord du Kenya

Roncliff Odit a lui-même pris soin de répondre à un des posts mensongers, expliquant : "j’ai pris personnellement cette photo à Turkana, au Kenya".