Personne ne peut "défendre ou promouvoir" les "contenus haineux" sur Facebook ? Contestable

Mis à jour le 09/12/2019 à 12:48

Critiqué par le comédien et humoriste Sacha Baron Cohen pour sa volonté de ne pas filtrer les publicités politiques, Facebook a répliqué en indiquant que "personne, y compris les personnalités politiques, ne peut défendre ou promouvoir la haine, la violence, ou les meurtres de masse sur Facebook". Une recherche rapide montre pourtant que malgré les efforts de modération du réseau social aux 2,45 milliards d'utilisateurs actifs mensuels, de nombreux contenus correspondant à cette définition, parfois très anciens, figurent sur le réseau social.