L'enseignement des langues étrangères Elco est-il contrôlé par l'Education nationale ?

Mis à jour le 19/02/2020 à 20:27

Emmanuel Macron a annoncé le 18 février la suppression à la rentrée scolaire de cours facultatifs de langues étrangères dispensés par des enseignants désignés par les gouvernements d'autres pays (Elco), estimant que l'Education nationale n'avait "aucun regard" sur ce dispositif, dont la transformation a été lancée dès 2016. Une affirmation à nuancer, selon les syndicats.