Il n'existe aucune preuve scientifique que la papaye guérit de la teigne

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Une publication virale sur Facebook affirme que la papaye tue les champignons qui causent la teigne et invite donc à frotter le fruit sur la zone de la peau infectée pour guérir. S'il a certaines vertus, ce fruit tropical n'a pas de propriété fongicide quand on le frotte sur la peau, selon des spécialistes interrogés par l'AFP.

"La papaye tue les champignons qui causent la teigne en raison de ses propriétés antifongiques. Frottez une tranche de papaye non mûre sur la zone touchée. Laisser agir au moins 15 minutes, puis rincer à l'eau tiède. Faites-le au moins deux fois par jour pendant quelques jours", écrit une utilisatrice de Facebook, dont le message a été partagé plus de 5.000 fois depuis le 3 juin.

(capture d'écran réalisée sur Facebook le 11 juin 2020)

On retrouve une affirmation identique sur ce site internet contenant des conseils de soins naturels pour la peau ici.

La teigne est un nom générique pour désigner une infection du cuir chevelu (tinea capitis), des ongles (tinea unguium) ou de la peau (tinea corporis) par des champignons microscopique, les dermatophytes.

"Ces champignons ont une attirance pour la kératine (protéine naturelle présente en abondance dans les cheveux, ndlr) et vont la dégrader", explique à l'AFP Ludovic de Gentile, praticien du laboratoire de parasitologie mycologie du CHU d'Angers, joint par téléphone le 17 juin.

La contamination d'une personne va se faire par contact direct avec une lésion cutané infectée, des cheveux infectés ou par contact indirect avec des objets souillés. La teigne peut également être transmise à l'homme par des animaux ou en entrant en contact avec de la terre abritant des dermatophytes. 

"Ce qui va définir cliniquement la teigne (tinea capitis, ndlr), c'est une zone d'épilation plus ou moins grande et circulaire sur le crâne.  On va avoir des zones du cuir chevelu où les cheveux sont cassés et qui vont peler. Ces lésions peuvent être sèches ou parfois plus inflammatoires", détaille M. Gentile.

Ces lésions ne sont pas douloureuses et démangent peu, selon le praticien, mais peuvent être à l'origine de surinfections "quand l'on se gratte beaucoup". La teigne est une maladie qui circule dans de nombreux pays, notamment en France. Elle est parfois à l'origine d'épidémie localisée dans des écoles par exemples.

"Si on se gratte la tête, on va se mettre des champignons sous les ongles et on est ensuite susceptible d'ensemencer d'autres endroits de la peau, des objets ou des personnes", note le docteur Gentile.

Aucune preuve scientifique

Riche en minéraux, vitamines et antioxydants, la papaye possède certes des vertus à la consommation, mais, selon des experts interrogés par l’AFP, elle ne permet pas de soigner la teigne. 

Un stand de vente de papayes à Calcutta (Inde) en 2003 (AFP / Deshakalyan Chowdhury)

"La papaye est un fruit qui n'a pas d'odeur particulière, il n'y a pas de composé volatile. Son action va se faire par le biais d'une enzyme, la papaïne, connue pour faciliter la digestion en la consommant, mais elle ne contient pas de composé antiseptique" qui préviendrait la croissance des champignons, explique à l'AFP le professeur Jean-Philippe Bouchara, responsable médical de l'unité parasitologie mycologie du CHU d'Angers.

"Personne n'a publié quoi que ce soit  (dans la littérature scientifique, ndlr) sur de supposés effets bénéfiques de la papaye sur la teigne", assure-t-il.

"Aucune étude scientifique ne fait état de propriétés antifongiques à la papaye", note par ailleurs le Dr Gentile.

L'un des sites qui promeut la papaye comme remède à la teigne relaye quatre études de références, mais aucune ne traite de l'application de la papaye sur la peau en cas de teigne, soulignent les deux chercheurs.

"La cosmétique utilise plus facilement la papaye pour ce qu'elle évoque et ses propriétés antioxydantes", note le docteur Christine Lafforgue, chercheuse à l'Unité de Dermopharmacologie et Cosmétologie de l'université Paris-Saclay. 

Mais il n'existe "rien de notable au point d'en faire un 'remède miracle'" contre la teigne, dit-elle dans un mail transmis à l'AFP le 12 juin.

Un seul traitement reconnu

Il n'existe qu'un seul traitement reconnu dans le monde pour lutter efficacement contre la teigne, affirment MM. Gentile et Bouchara.

"On va effectuer un traitement local sur les zones infectées pendant quatre semaines avec une crème ou une émulsion antifongique et un traitement par voie orale de 6 à 8 semaines pour lequel on a deux médicaments : la gryséofulvine (autorisée chez l'enfant et l'adulte en France) et la terminaphine (autorisée uniquement chez l'adulte en France)", détaille Ludovic de Gentile.

Ces médicaments devraient faire effet "à la fin de la première quinzaine de traitement", estime Jean-Luc Bouchara. D'après leurs recherches, il n'y a plus de risque de transmission de champignons au-delà de cette première quinzaine.

En France, un enfant atteint par la teigne doit faire l'objet d'une éviction scolaire jusqu'à ce qu'il puisse attester d'une visite médicale et d'une prescription médicamenteuse, selon cet avis du Haut conseil de la santé publique.

François D'Astier