Non, cette photo ne montre pas le président de la RDC devant "la tombe de Jésus"

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Une photo du président de la République démocratique du Congo (RDC) Félix Tshisekedi et sa femme se recueillant devant une pierre tombale ornée d’une gerbe de fleurs est très partagée sur Facebook depuis fin octobre. La légende affirme que le couple congolais se trouve devant la "tombe de Jésus". C'est faux, cette photo a été prise au mémorial de Yad Vashem à Jérusalem pendant la visite officielle de Félix Tshisekedi en Israël. 

Capture d’une publication Facebook, réalisée le 2 novembre 2021

"Enfin le président Félix Tshisekedi visite et prie devant la tombe de Jésus christ en déposant une gerbe de fleurs", affirme l’auteur d’une publication partagée près de 700 fois depuis le 27 octobre. "Même le Christ lui-même ne comprend rien…", poursuit-t-il sur un ton moqueur. Le texte est accompagné d'une photo montrant le président de RDC et sa femme se recueillant devant ce qui ressemble à une pierre tombale.

Félix Tshisekedi a effectué une visite officielle en Israël fin octobre. Ce voyage prévoyait "plusieurs rencontres avec des hautes personnalités politiques et du monde des affaires" ainsi qu’un "recueillement sur certains sites historiques de ce pays ancré dans la tradition biblique", selon les termes de la présidence sur son compte Twitter. Ce séjour du président congolais, chrétien pratiquant, en pays hébreu, a suscité des railleries sur la toile : "Israël, soyons vigilants mes chers, Félix Tshisekedi risque de monter au ciel avec tout cet argent volé du RAM" (la taxe sur les téléphones mobiles, Ndlr), lit-on par exemple dans ce  post.

De plus, ce séjour à l’étranger a eu lieu peu après un communiqué de presse de l’Observatoire congolais de la dépense publique (Odep), une ONG qui estime que les voyages de Tshisekedi font partie des causes du dépassement budgétaire de la Présidence congolaise. 

Toutefois, la photo qui circule montre en réalité Félix Tshisekedi et son épouse devant "la crypte du souvenir" de la Shoah, qui fait partie du mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem.

La Crypte du souvenir, située dans le complexe mémorial de la Shoah 

L'AFP a retrouvé la photo qui circule sur Facebook, publiée le 27 octobre 2021 sur le compte officiel de la présidence de la RDC sur Twitter, avec cette légende : "Le Président de la République, accompagné de la Première Dame, a visité ce mercredi deux lieux incontournables de l'identité de l'État Hébreu : le mont Herzl et le musée Yad Vashem."

Le musée Yad Vashem est situé dans le complexe mémorial éponyme, "le plus grand mémorial de la Shoah au monde" construit en mémoire des 6 millions de victimes juives de la Shoah, tuées par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Ce complexe a été "créé en 1953 pour être le centre mondial de documentation, de recherche, d'éducation et de commémoration de la Shoah."

Une recherche sur le site internet de Yad Vashem a permis de retrouver le lieu où le couple congolais s'est recueilli. Il s’agit de la Crypte du souvenir. On retrouve la pierre tombale (flèche jaune) et le mur en pierres (flèche rouge). 

Capture de la Crypte du souvenir, réalisée sur yadvashem.org/
Capture d'écran de Facebook faite le 3 novembre 2021

 

 

La description associée à cette crypte indique qu’elle a été inaugurée en 1961, et constitue "le premier site dédié à la commémoration de la Shoah à avoir été établi sur le Mont du souvenir à Yad Vashem."

La chancelière allemande, Angela Merkel, s’y est rendue le 10 octobre 2021.

Capture de l'image de la visite de la chancellière Angela Merkel à Yad Vashem, prise sur yadvashem.org

Au cœur du complexe mémorial Yad Vashem de 20 hectares installé dans une forêt, le musée Yad Vashem accueille près d'un million de visiteurs annuels, selon Iris Rosenberg, sa porte-parole. 

"Yad Vashem est le plus grand mémorial de la Shoah au monde", explique-t-elle à l'AFP. Outre les touristes, "chercheurs et historiens viennent apprendre sur ce génocide et l'école internationale de l'enseignement de la Shoah reçoit des centaines d'enseignants et d'élèves du monde entier".

Le Saint-Sépulcre, le plus important sanctuaire chrétien de Jérusalem

Quant à la "tombe de Jésus Christ", il s'agit d'une référence à autre lieu situé lui-aussi à Jérusalem : le Saint-Sépulcre, tombeau présumé du Christ selon les Chrétiens.

 

Selon la religion chrétienne, le Saint-Sépulcre est l'endroit où Jésus a été mis au tombeau avant sa résurrection. C’est le plus important sanctuaire chrétien de Jérusalem. La basilique du Saint-Sépulcre fait partie des destinations spirituelles pour les visiteurs de la ville, carrefour de trois religions monothéistes : le judaïsme, l’islam et le christianisme. 

Le père franciscain Sinisa Srebrerovic nettoie des ornements de la tombe de Jésus, selon la tradition. 2 mars 2018. Avec les Franciscains, seules les représentants des Eglises Grecque orthodoxe et Arménienne ont le droit de s'en occuper. ( AFP / THOMAS COEX)

L’église du Saint-Sépulcre a une particularité remarquable. Six groupes s’y partagent l’espace : les Eglises copte, éthiopienne, syriaque, grecque orthodoxe et arménienne, et l’ordre des Franciscains. Seuls ces trois derniers s’occupent du tombeau présumé de Jésus. 

Enfin,  à la question de savoir si Félix Tshisekedi avait visité le Saint-Sépulcre lors de cette visite en Israël, le porte-parole de la présidence a répondu à l'AFP le 3 novembre : "non".

Tout en ajoutant que : "même s’il l’a visité, cela ne concerne pas la presse et relèverait du privé". L'AFP n'a en tout état de cause pas trouvé trace d'une photo de Félix Tshisekedi au Saint-Sépulcre.

3 novembre 2021 Mise à jour 03/11/21 Corrige coquille