Cette photographie ne montre pas un militaire français en Afrique, mais un soldat américain en Irak en 2003

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

En Afrique de l’Ouest, une publication diffuse la photographie d’un militaire posant parmi des centaines de lingots d’or, en prétendant qu’il s’agit d’un soldat de l’armée française. Or, cette photographie n’a rien à voir avec la France, ni avec l’Afrique: elle montre un officier américain en Irak en 2003. 

Une photo d’un militaire avec des centaines de lingots d’or entassés à ses pieds, accompagnée d’une légende qui affirme que "le premier ennemi de l’Afrique, c’est la France": une récente publication sur Facebook accuse l’armée française de piller les richesses africaines.

Ces accusations reviennent régulièrement sur les réseaux sociaux en Afrique de l’Ouest, une région où les forces françaises sont déployées depuis plusieurs années dans le cadre de l’opération Barkhane qui combat la présence jihadiste au Sahel.

Ce post a recueilli plus de 550 partages depuis sa publication le 15 juillet.

(Capture d'écran Facebook datée du 21 juillet)

Si, dans les commentaires, de nombreux internautes s’indignent du pillage supposé des ressources du Mali par la France et de la passivité complice des Africains, certains mettent en doute ces propos et affirment que ce cliché a été pris en Irak.

Il apparaît en effet que l’uniforme porté par l’homme sur la photo ne ressemble pas à ceux de l’armée française.

Une recherche d’image inversée, procédé qui permet de retrouver les précédentes utilisations d’une image sur internet, mène vers un site signalé par un internaute dans les commentaires: le site Stars and Stripes, le média officiel des armées américaines.

La légende de cette photo indique qu’elle a été prise en mai 2003 à Kirkouk, une ville du nord de l’Irak.

Selon ce texte, l’homme est le major Robert Gowan, officier en charge des affaires publiques de la 173e brigade aéroportée de l’armée américaine, posant au milieu de "999 lingots d’or" découverts dans la benne d’un camion à un checkpoint.

L’AFP a contacté l’auteur de la photo mentionné dans la légende, Michael Abrams.

"C’est bien ma photo et elle a été prise à Kirkouk en Irak en 2003", a-t-il confirmé dans un message sur Twitter.

Ce cliché est également répertorié dans le moteur de recherche d’images du site officiel de l’US Army. 

Des accusations récurrentes contre l’armée française

Selon un article de Stars and Stripes du 27 mai 2003 relatant cette saisie, la valeur de cette cargaison découverte lors d’un contrôle "de routine" était estimé entre 80 et 100 millions de dollars.

Mais le New York Times avait rapporté en août 2003 que des analyses avaient finalement révélé que ces lingots n’étaient pas composés d’or mais d’un mélange de cuivre et de zinc.

Ce n’est pas la première fois que les photographies de cette saisie à Kirkouk circulent en Afrique pour accuser la France d'un prétendu pillage de ressources sous couvert d’opérations militaires.

Au mois d’octobre 2019, des photographies de cette opération -où l'on reconnaît la même benne de couleur rouge- ainsi que d’autres clichés sans rapport avec le Mali avaient déjà abondamment circulé sur des pages et comptes Facebook affirmant que l'armée française était présente dans le pays "pour l’or pas pour la sécurité".

Ces publications avaient été vérifiées et démenties par l’AFP

Anne-Sophie Faivre Le Cadre