La Tour Eiffel illuminée aux couleurs du Liban par solidarité ? Faux

Cette photo de la Tour Eiffel illuminée aux couleurs du drapeau libanais est un montage

المقال باللغة العربية

Une photo de la Tour Eiffel illuminée des couleurs du drapeau libanais a été largement diffusée sur les réseaux sociaux. Présentée comme un geste de solidarité de la France envers le peuple libanais qui manifeste contre la classe politique, la photo est en réalité le produit d’un montage.

La photo qui représente la Tour Eiffel illuminée de rouge et de blanc avec au milieu le vert du cèdre a commencé à circuler sur les réseaux sociaux au lendemain du début des importantes manifestations qui secouent le Liban, réclamant le départ d’une classe politique accusée d’incompétence et de corruption.

Présentée comme un acte de solidarité de la France vis-à-vis des Libanais qui se mobilisent depuis le 17 octobre, la photo a été partagée sur les réseaux sociaux en français, arabe et anglais. 

Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 22 octobre 2019.

Diffusée en français avec le commentaire "en solidarité avec le peuple libanais, la France éclaire la Tour Eiffel aux couleurs du drapeau libanais", l’image a également été relayée sur Twitter. Par ailleurs, elle a suscité 1.700 partages sur la page arabophone "We Love Lebanon" où elle a été diffusée avec le commentaire "nous sommes tous avec le Liban". 

Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 22 octobre 2019.

Une ancienne photo retouchée 

En effectuant une recherche d’images inversées via le plug-in InVid, nous avons retrouvé la trace de cette photo sur de nombreux sites, touristiques et d’information pour la plupart, où la Tour Eiffel apparaît sans les couleurs du Liban. La version la plus ancienne de cette photo date de 2013, au moins.

En comparant les éléments visuels des deux photos, nous avons retrouvé les mêmes similarités au niveau des lumières, de la végétation, du ciel ou encore des silhouettes visibles, ce qui semble bien indiquer que le drapeau libanais a été ajouté par la suite.

Comparaison entre la photo d'origine (à droite) et la photo retouchée (à gauche).

Par ailleurs, l'outil "forensic" de InVid qui permet d'analyser la composition de l'image indique une forte pigmentation au niveau du monument parisien, ce qui est en principe synonyme de retouches.

Capture d'écran des résultats de recherche de l'outil Forensic.

Ce procédé est classique : la Tour Eiffel est régulièrement présentée comme illuminée aux couleurs de tel ou tel pays pour rendre hommage à tel ou tel événement. Nous en parlions par exemple en français concernant l'Algérie ou en espagnol concernant la Colombie.

Des manifestations sans précédent 

Beyrouth et plusieurs autres villes du Liban sont le théâtre d’une mobilisation populaire massive réclamant le départ de la classe dirigeante.

Les rassemblements, déclenchés jeudi 17 octobre par l’annonce d’une nouvelle taxe sur les appels passés via la messagerie WhatsApp ont pris de l’ampleur de jour en jour. La mobilisation, qui se poursuit, est la plus importante depuis les manifestations contre le pouvoir en 2015 lors de la crise autour de la gestion des déchets, qui perdure encore.

Les manifestants en colère dénoncent une mauvaise gestion du pays et l’incapacité de la classe politique à trouver des solutions à des problèmes dont le pays souffre depuis des décennies, et rejettent l’approche du gouvernement consistant à imposer de nouvelles taxes pour réduire son déficit.

Ils protestent contre le coût élevé de la vie, la persistance du chômage et les services publics médiocres. Le mouvement semble déterminé à se poursuivre, l'annonce hâtive lundi 21 octobre de réformes économiques d'urgence n'ayant pas convaincu après des années d'inaction du pouvoir.

Salsabil Chellali
AFP Middle East and North Africa