Ces images de Barack Obama participant à une marche contre le racisme datent de 2015

Copyright AFP 2017-2023. Droits de reproduction réservés.

Des photos de Barack Obama marchant en tête d’une foule d’Afro-Américains circulent sur les réseaux sociaux, alors qu'aux Etats-Unis se multiplient les manifestations pour dénoncer la mort de George Floyd, tué lors de son arrestation par la police. Mais contrairement à ce que laissent penser ces publications, cette photo n’a pas été prise lors de ces manifestations. Elles datent de mars 2015, lors du 50e anniversaire d’une marche pour les droits civiques.

Les images circulent abondamment sur les réseaux sociaux d’Afrique depuis le 1er juin. On y voit Barack Obama et sa famille marchant au premier rang d’une foule d’Afro-Américains de toutes générations se tenant par la main. 

"L'ex président des USA Barack Obama devant la foule pour dire non au racisme aux États-Unis", explique une des ces publications partagée plus de 2.600 fois sur Facebook, appelant "les africains" à "copier cet exemple". 

(Capture d'écran Facebook, datée du 03 juin 2020)

En moins de 24 heures, des publications identiques ont abondamment circulé sur Facebook, partagées plusieurs milliers de fois (1, 2, 3). Certaines comptent également d’autres photos notamment prises sous un pont frappé du nom “Edmund Pettus Bridge” (1).

(Capture d'écran Facebook, datée du 03 juin 2020)

Ces photos circulent alors que les Etats-Unis sont secoués par une vague de manifestations dénonçant la mort de George Floyd, un homme noir de 46 ans tué lors de son arrestation. 

George Floyd est mort le 25 mai à Minneapolis (Minnesota) après qu'un policier blanc a plaqué son genou sur son cou pendant pendant 8 minutes et 46 secondes, selon les éléments de la plainte criminelle contre l'agent impliqué. Une autopsie indépendante a conclu que l'homme était mort asphyxié en raison d'une "pression forte et prolongée", a affirmé lundi l'avocat de la famille de la victime.

Ce décès est devenu le nouveau symbole des violences policières contre les Afro-Américains.

Les médias américains ont dénombré des manifestations dans au moins 140 villes dimanche et des couvre-feux ont été imposés dans une quarantaine d'entre elles, notamment à New York où le maire Bill De Blasio a prolongé la mesure jusqu’au 7 juin.

"Cela ne devrait pas être 'normal' dans l’Amérique de 2020"

Ces photos de Barack Obama suscitent l’agacement de certains internautes, qui juge notamment "hypocrite" sa présence prétendue aux manifestations.

Mais de nombreux autres relèvent que les participants n’ont pas de “masque” ou de “cache-nez” et que ces photos n’ont donc pas été prises récemment.

(Capture d'écran Facebook, datée du 02 juin 2020)
(Capture d'écran Facebook, datée du 02 janvier 2020)

 

Premier président noir des Etats-Unis, Barack Obama a réagi officiellement à la mort de George Floyd dans un communiqué diffusé le 1er juin.

"Cela ne devrait pas être 'normal' dans l’Amérique de 2020. Cela ne peut pas être 'normal'", a-t-il écrit. "Si nous voulons que nos enfants grandissent dans un pays qui est à la hauteur de ses idéaux les plus grands, nous pouvons et devons faire mieux", a-t-il ajouté.

"Nous devons nous souvenir que pour des millions d'Américains, être traité différemment en fonction de la race est tragiquement, douloureusement et de façon enrageante normal, que ce soit dans leurs relations avec le système de santé, avec le système judiciaire, en faisant du jogging dans la rue ou juste en observant les oiseaux dans un parc", a-t-il estimé.

Très actif sur les réseaux sociaux, Barack Obama a également incité dans un post sur Twitter les citoyens américains à s’informer et s’engager dans la lutte contre le racisme aux Etats-Unis.

Mais l’ancien président (entre 2009 et 2017) n’est pas apparu publiquement durant les nombreuses manifestations qui ont suivi la mort de George Floyd. 

Les photos d’une marche commémorative en 2015

Une recherche d’image inversée via Google Images mène à de nombreux articles remontant à mars 2015.

(Capture d'écran Google, datée du 03 juin 2020)

Une recherche Google avec les mots-clés "Selma" et "Barack Obama" conduit à ces mêmes photos.

Elles ont été prises le 7 mars 2015 à Selma, en Alabama, lors du 50e anniversaire d’une célèbre marche du mouvement pour les droits civiques auquel Obama, alors président, et son prédécesseur George W. Bush avaient notamment participé, en présence de personnes ayant pris part à la marche initiale du 7 mars 1965.

Ce jour-là, plusieurs centaines d’Afro-Américains avaient tenté de rejoindre la ville voisine de Montgomery mais avaient été violemment repoussés par la police, au niveau du Edmund Pettus Bridge, ce qui vaudra à cet épisode le surnom de "Bloody Sunday".

Cette marche sera suivie de deux autres, les 9 et 21 mars, en présence de Martin Luther King. 

La diffusion de ces photos en plein mouvement de protestation contre la mort de George Floyd, sans évoquer leur contexte d’origine, est donc trompeuse. 

Au 3 juin, Barack Obama n’avait pas pris part aux manifestations contre la mort de George Floyd, qui ont relancé le mouvement Black Lives Matter ("Les vies noires comptent", ndlr) lancé en 2013 contre les violences policières et le racisme envers les Afro-Américains.

Aux Etats-Unis, les hommes noirs ont 2,5 fois plus de chances que les Blancs d’être tués par la police aux États-Unis, selon une étude de 2019 se basant sur des chiffres compilés par le consortium de journalistes Fatal Encounters et ceux du National Vital Statistics System, qui collecte annuellement toutes les données sur la mortalité aux Etats-Unis.