Une femme colle une affiche arborant le message "Je ne veux pas mourir", sur la pyramide du Louvre à Paris, lors d'une manifestation contre les féminicides et les violences conjugales (Zakaria Abdelkafi - AFP)

Plus d'une centaine de cas par an et des scénarios qui se répètent

Depuis plusieurs années, le nombre de femmes tuées par leurs conjoints ou ex se maintient en France à un niveau terriblement élevé : une tous les trois jours en moyenne, paroxysme de violences conjugales qui touchent 220.000 femmes par an. Et de scénarios qui semblent se répéter inlassablement. 

Retour au sommaire