Non, cette photo ne montre pas le président rwandais Paul Kagame hospitalisé à Londres

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Une image circulant sur Facebook depuis le 28 avril prétend montrer le président rwandais Paul Kagame dans un lit d'hôpital, "entre la vie et la mort à Londres". Pourtant, quelques rapides recherches sur internet montrent que le chef d’Etat rwandais est apparu bien vivant dans l'exercice de ses fonctions depuis la parution de ces publications. La photo qui les illustre a en réalité été prise en mars dernier dans un hôpital de Wuhan en Chine.

Il y au total plus d’un millier de partages sur Facebook pour l’une de ces publications diffusée le 28 avril montrant un homme dans un lit d’hôpital, amaigri et portant un masque, entouré de trois personnes en combinaison de protection qui s’affairent autour de lui.

"L’homme fort du Rwanda" Paul Kagame, aujourd’hui âgé de 62 ans et président du pays depuis 2000, se trouve "entre la vie et la mort à Londres", affirme l’auteur, sans plus de détail.

Capture écran prise sur Facebook le 04 mai 2020

La photo a été ensuite partagée par des nombreux internautes dans plusieurs groupes Facebook (1, 2).

La nouvelle a également circulé via la messagerie Whatsapp.

Capture d’écran Whatsapp du 06 mai

Ces publications sont parfois accompagnées d’une photo d’un certificat de décès, daté du 21 avril 2020 et émanant prétendument de l’hôpital Saint Pancras de Londres, qui établit la mort de Paul Kagame au 18 mars 2020. 

Les causes du décès sont, selon ce document portant en-tête de l’hôpital londonien mais qui n’est pas signé, une "défaillance respiratoire coronavirus" et le "sida"

capture d’écran réalisée sur Facebook le 05 mai 2020

Sur ce document, la formulation des dates est douteuse. On peut en effet lire que la date du décès est le "eighteenth April 2020", ou la date de rédaction du formulaire le "twentyfirst april 2020".

Selon les standards britanniques, la date du 18 avril 2020 s’écrit généralement "18 April, 2020" et se lit "the eighteenth of April 2020". Mais elle ne s’écrit, ni se lit "eighteenth April 2020", comme écrit dans le document prétendument officiel posté sur Facebook.

Par ailleurs, une analyse de la composition de l'image grâce à l'outil InVid-WeVerify*, co-développé par l'AFP, détecte une différence de qualité d'image aux endroits où sont inscrits le nom et les diverses informations (ci-dessous)

Photo téléchargée sur Whatsapp le 6 mai 2020
Capture d’écran d’Invid-WeVerify réalisée le 6 mai 2020

 

 

Si elle ne peut pas certifier à 100% que le document est falsifié, cette analyse laisse penser que les éléments d’écriture qui figurent dessus ont été ajoutés.

Plusieurs apparitions dans des vidéos sur internet 

Une recherche par mots-clés sur Google permet également de vérifier l’activité récente du président rwandais.

Le 27 avril, soit la veille de la publication Facebook affirmant qu’il s trouve "entre la vie et la mort à Londres" et neuf jours après la date de son décès supposé sur le prétendu certificat de décès, Paul Kagame tenait un point presse en visioconférence.

Cette conférence de presse d’une heure et demie, durant laquelle il a évoqué la situation du Covid-19 au Rwanda et diverses autres questions d’actualité, est visible sur le compte YouTube officiel du président rwandais.  

L’AFP a relaté qu’il a démenti à cette occasion les récentes accusations sur la présence de soldats rwandais dans la République démocratique du Congo (RDC) voisine, source de vives polémiques dans la région.

On retrouve également une autre vidéo mise en ligne sur le compte YouTube du président rwandais le 29 avril, soit le lendemain de la publication Facebook que nous vérifions, où on le voit intervenir lors d’une réunion en visioconférence du bureau de l’Union africaine (UA) et des responsables des Communautés économiques régionales.

Un communiqué publié le 29 avril sur le site de l’organisation continentale résumant ces discussions et dressant la liste des participants confirme la présence de Paul Kagame. 

Des rumeurs déjà en 2014 

Cette annonce de la mort de Paul Kagame est donc fausse, et ce n’est pas la première fois que le président rwandais est l’objet de telles rumeurs.

Si la présidence du Rwanda n’a pas réagi aux publications qui circulent actuellement sur les réseaux sociaux, elle avait en revanche démenti en janvier 2014 de précédentes affirmations sur son décès, comme l’avait relaté une dépêche de l’AFP.

Cette rumeur avait notamment suscité des scènes de liesse dans la ville de Goma, située dans la partie orientale de la République démocratique du Congo frontalière du Rwanda.

Une photo prise en mars en Chine 

Pour retrouver l'origine de la photo utilisée pour illustrer cette fausse affirmation, nous réalisons une recherche d’image inversée sur le moteur de recherche Google images. 

Elle mène à plusieurs articles publiant la même photo, dont un du 8 mars 2020 sur le site de La Libre Belgique reprenant une dépêche AFP, ou encore un autre publié à la même date sur le site du Courrier du Vietnam où la légende de la photo indique: "Un patient contaminé par le coronavirus est traité le 6 mars à l'hôpital de la Croix rouge à Wuhan. Photo: AFP/VNA/CVN"

En consultant la base de données multimédia de l’AFP, AFPForum, on retrouve cette photo accompagnée de la légende suivante: "Cette photo prise le 6 mars 2020 montre du personnel médical aidant un patient contaminé par le coronavirus Covid-19 à l’hôpital de la Croix Rouge à Wuhan, dans la province du Hubei"

Capture écran réalisée sur AFPForum le 05 mai 2020

Cette image n’a donc pas été prise récemment à Londres mais il y a deux mois à Wuhan, l’épicentre de la pandémie qui a fait plus de 257.000 morts dans le monde depuis l'apparition du nouveau coronavirus en décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dans la matinée du 6 mai. 

Agé de 62 ans, Paul Kagame est président du Rwanda depuis 2000. 

Alors qu'il occupait le poste de vice-président, il avait été désigné par le Parlement rwandais le 17 avril 2000 pour prendre la tête du pays, après la démission de Pasteur Bizimungu. 

Ce dirigeant controversé a ensuite été élu président en 2003, puis réélu en 2010.

En 2015, un référendum a massivement approuvé une révision de la Constitution lui permettant de se présenter pour un nouveau mandat (il a été réélu en 2017), mais aussi de potentiellement se maintenir au pouvoir jusqu’en 2034. 

*Outil développé notamment par l'AFP et permettant, entre autres, d'effectuer des recherches
inversées à partir de vidéos et d'en analyser les contenus.
Ange Kasongo