Non, cette photo ne montre pas la présidente tanzanienne lors d’une cérémonie religieuse avec ses co-épouses

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Des publications cumulant plusieurs milliers de partages depuis le 16 avril sur Facebook prétendent montrer, photo à l’appui, la présidente tanzanienne Samia Suhulu Hassan "attendant l’heure de la prière" aux côtés de "ses trois co-épouses". C’est faux : ce cliché a été pris lors d’un hommage au premier président de Zanzibar Abeid Amani Karume, et les personnes présentes à ses côtés ne sont pas ses co-épouses. L’AFP a pu identifier deux des trois femmes visibles sur la photo : l’une est la secrétaire en chef de Zanzibar et l’autre l’épouse du président de l’archipel.

Sur la photographie, quatre femmes en hijab sont assises en tailleur, le dos au mur et les mains jointes devant elles. Toutes quatre sont voilées mais on distingue leur visage : en deuxième position en partant de la gauche figure la présidente tanzanienne Samia Suluhu Hassan, porteuse de lunettes rectangulaires.

La cheffe d’Etat de la Tanzanie est "assise avec ses trois coépouses" et attend "l’heure de la prière", assure l’auteur d’une publication partagée près de 1.200 fois sur Facebook depuis le 16 avril, qui relaie cette photographie. "Qu’Allah fasse de nous des serviteurs entièrement soumis", ajoute-t-il.

Capture d’une publication virale sur Facebook, réalisée le 26 avril 2021

Cette légende est reprise par de nombreux autres posts en Afrique francophone (1234…), partagés plusieurs centaines de fois. Le même message a également circulé dans des publications en anglais (123…), notamment sur une page Facebook très suivie au Kenya.

Ces publications surviennent un peu plus d’un mois après l’arrivée au pouvoir de Samia Suhulu Hassan, propulsée cheffe d’Etat en remplacement du président John Magufuli, décédé le 17 mars dans un hôpital de Sar es Salaam, officiellement de problèmes cardiaques.

Cette économiste de formation, qui a prêté serment le 19 mars 2021, occupera la présidence "pour la période restant du mandat de cinq ans", soit jusqu'en 2025, selon la Constitution tanzanienne.

Agée de 61 ans et originaire de l'archipel semi-autonome de Zanzibar, elle est la première femme présidente en Tanzanie. De confession musulmane, elle est mariée à un universitaire spécialisé dans l’agriculture, Hafidh Ameir, et est mère de quatre enfants.

L’image qui circule sur Facebook n’a cependant rien à voir avec sa vie privée, et ne la montre pas aux côtés de ses supposées co-épouses lors d’une cérémonie religieuse. 

La photo a été prise lors d’un hommage au premier président de Zanzibar, Abeid Amani Karume, le 7 avril 2021. Ce jour, connu sous le nom de "Karume day", est en effet férié en Tanzanie, qui célèbre chaque année la mémoire du chef d’Etat zanzibarien, assassiné le 7 avril 1972.

L'archipel de Zanzibar, situé à 50 kilomètres des côtes africaines, dans l’océan Indien, a fusionné avec le Tanganyika en 1964 pour former la Tanzanie. Il a depuis conservé un statut semi-autonome, avec son propre président, son propre gouvernement et son parlement.

Preuve de l’importance accordée à cette histoire commune : la cérémonie d’hommage au président Karume, à laquelle a assisté cette année Samia Suluhu Hassan, s’est déroulée en présence de plusieurs responsables politiques d’Afrique de l’Est et retransmise en direct sur une chaîne Youtube. 

Sur cette vidéo, on peut d’ailleurs voir la présidente tanzanienne assise aux côtés des trois femmes visibles sur la photo virale sur Facebook.

Captures d'écran Youtube de la diffusion en direct montrant Hassan au mémorial du premier président de Zanzibar

La page Facebook officielle du bureau du président de Zanzibar a également publié des images de Samia Suhulu Hassan assistant au service commémoratif.

Qui sont les femmes aux côtés de Samia Suluhu Hassan ?

Un correspondant de l’AFP en Tanzanie a identifié deux des trois femmes présentes sur la publication Facebook. "La femme en hijab jaune assise à droite” de la présidente “est Mariam Mwinyi, épouse du président de Zanzibar Ali Hassan Mwinyi. Et la femme assise à l’extrême gauche est Zena Ahmed, secrétaire en chef de Zanzibar", a-t-il détaillé.

Une recherche sur Google permet de retrouver les visages de Mariam Mwinyi et Zena Ahmed dans des articles du groupe de presse Tanzanien Ippmedia, et corrobore les propos de ce correspondant.

Images comparatives de Mariam Mwinyi
Images comparatives de Zena Ahmed

Ce post Facebook de l’éditeur d’un journal local en Tanzanie identifie également les deux femmes assises à côté d’Hassan.

L’AFP n’a pas pu identifier formellement en revanche la troisième femme, vêtue d’un hijab blanc. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des informations permettant de l’identifier.

L’arrivée au pouvoir de Samia Suluhu Hassan, politicienne chevronnée mais jusque-là peu connue en dehors des frontières de la Tanzanie, a suscité un fort intérêt médiatique, notamment sur les réseaux sociaux. Elle a déjà donné lieu à plusieurs fake news vérifiées par l’AFP, en français ou en anglais (12).

Samia Suluhu Hassan, qui s’est fait connaître ces dernières années en encourageant les femmes à s’engager dans la vie sociale et économique du pays, est l'une des deux seules femmes actuellement au pouvoir en Afrique avec l'Ethiopienne Sahle-Work Zewde, dont les fonctions sont toutefois honorifiques.

Article traduit de l'anglais et adapté par Monique Ngo Mayag