Ce toboggan en forme de sexe n'a pas été installé à Paris

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.
 

Des publications partagées des milliers de fois depuis le 7 octobre prétendent montrer, photo à l'appui, un toboggan en forme de sexe installé dans un parc pour enfants à Paris. Pris au sérieux par certains internautes, le tweet à l'origine de cette polémique était une "blague", a expliqué son auteur à FranceInfo. Le toboggan a en réalité été installé temporairement dans une ville canadienne pour les besoins d'un tournage, selon un média local.

"Le nouveau toboggan qui vient d'être installé dans l'aire de jeux près de chez moi", écrit sur Facebook un internaute basé à Paris, dans une publication partagée plus de 1.000 fois en moins de 24 heures.

Capture d'écran réalisée sur Facebook le 11 octobre 2021

"Quelle horreur de voir ça", peut-on lire en réponse à la publication. "Si [Anne] Hidalgo le voit, il y en aura dans tous les squares de Paris", s'inquiète une utilisatrice de Facebook. Certains des internautes évoquent une "blague" tandis que de nombreux autres affirment que cette photo a été prise "au Canada" et qu'il s'agit "d'un décor de film".

Cette photo avait déjà abondamment circulé il y a quelques jours sur Twitter, lorsqu'un internaute l'avait diffusée accompagnée de la légende suivante : "Ça va Hidalgo ? On dérange pas ? Les nouveaux jeux dans l’école de ma fille (Paris 7eme)…".

Une blague

Comme sur Facebook, certains des utilisateurs du réseau social ont pris la publication au sérieux, tandis que d'autres s'interrogeaient sur la véracité d'une telle affirmation.

Capture d'écran réalisée sur Twitter le 11 octobre 2021

Contacté par Franceinfo le 8 octobre, l'internaute à l'origine du tweet a expliqué qu'il s'agissait d'une blague. "Je ne pensais vraiment pas que mon tweet serait repris sérieusement pour attaquer la mairie de Paris, ce n'était pas du tout mon but", a-t-il dit à la radio.

Une recherche d'image inversée (retrouvez plus de détails sur cette technique ici) sur le cliché permet de le retrouver sur plusieurs sites anglophones depuis le 7 octobre. Il a notamment été diffusé sur le réseau social Reddit, accompagné du titre suivant : "Nouveau toboggan dans ma ville Maple Ridge", une commune située à proximité de Vancouver au Canada.

Tournage au Canada

Le média en ligne canadien DailyHive a expliqué le 7 octobre qu'il s'agissait d'un décor de film, installé temporairement dans un parc pour enfant de la commune. Interrogé par le média, un porte-parole de Maple Ridge a expliqué que le tournage s'était achevé mardi 5 octobre.

Contactée par l'AFP, la commune n'avait pas répondu le 11 octobre en fin de journée. Mais en utilisant l'outil Google Street View, il est possible de constater qu'à l'exception de la structure temporaire en forme de sexe, les installations sur la photo virale sont celles que l'on retrouve au parc Fletcher de Maple Ridge, au Canada :

Capture d'écran réalisée sur Google Street View le 11 octobre 2021

En 2014, une œuvre intitulée "Tree" (arbre) de l'artiste américain Paul McCarthy, qui elle avait bien été installée place Vendôme à Paris, avait déclenché une autre polémique. La structure gonflable, qui ressemblait à un sex toy géant, avait été vandalisée lors de son exposition.

La structure gonflable Tree, de l'ariste Paul McCarthy, installée Place Vendome à Paris le 16 octobre 2014 ( AFP / BERTRAND GUAY)

Depuis le printemps 2021, Anne Hidalgo, candidate à la prochaine élection présidentielle (PS) et actuelle maire de Paris, est régulièrement critiquée par des internautes, regroupés sous le hashtag #SaccageParis, qui dénoncent pêle-mêle une propreté défaillante, des choix de mobilier urbain contestables ou des travaux sans fin dans la capitale.

A ce sujet, lire notre dépêche A Paris, la maire rattrapée par le débat sur la propreté