( AFP / FRANCK FIFE)

Non, le champion de MMA Francis Ngannou n'a pas décroché le rôle principal dans le prochain film "Black Panther"

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Francis Ngannou en tête d'affiche du prochain "Black Panther"? C'est ce qu'affirment depuis le 26 juillet de nombreuses pages Facebook, selon lesquelles le champion du monde de MMA (arts martiaux mixtes) aurait "décroché le rôle principal" dans le deuxième opus de la saga produite par les studios Marvel. Il s'agit d'une fausse information: le sportif camerounais ne prendra pas la suite de Chadwick Boseman, décédé en août 2020, à l'affiche du blockbuster américain. Le champion de MMA a en revanche été désigné comme l'un des "athlètes les plus puissants" par Marvel lors de la cérémonie annuelle des Sports Humanitarian Awards aux Etats-Unis.

"Francis_NGANNOU décroche le rôle principal du prochain #BLACK_PANTHER !!! Il sera le futur guerrier en chef du peuple #WAKANDA", affirme une publication partagée près de 400 fois sur Facebook en moins d’une heure le 26 juillet. "Proud of you Champion (fier de toi champion)!", se réjouit un deuxième post, pour qui l'athlète camerounais sera "le nouveau BLACK PANTHER après la mort prématurée de CHADWICK BOSEMAN qui jouait ce rôle".

Capture d'écran d'une publication virale sur Facebook, réalisée le 27 juillet 2021

 

A l'image de ces deux messages, de nombreuses publications ont relayé cette rumeur depuis le 26 juillet, en s'appuyant sur une vidéo de Francis Ngannou prononçant un discours en anglais (1, 2, 3...). Dans cette séquence d’une minute, le champion du monde poids lourds de MMA (Arts Martiaux Mixtes), veste de costume et chemise blanche, se réjouit de "représenter Black Panther". "C’est incroyable !"insiste-t-il.

Des propos interprétés par nombre d'internautes comme une confirmation de sa présence au casting du prochain "Black Panther". “Parti de zéro pour devenir héros”, s’enthousiasme un fan, en référence au parcours du sportif camerounais. "C'est confirmé, je ne peux qu'être heureux pour notre champion. Bravo The Predator!", souligne un second.

Capture de commentaires sous un post viral sur Facebook, réalisée le 27 juillet 2021

"Athlètes les plus puissants sur Terre"

Pourtant, rien n'indique que le célèbre boxeur campera le rôle du "guerrier en chef du peuple Wakanda", interprété dans le premier volet de la saga par l'acteur américain Chadwick Boseman, décédé en août 2020 à l'âge de 43 ans.

Aucun des comptes certifiés de Francis Ngannou sur Facebook, Twitter et Instagram ne mentionne sa présence au casting du film. En revanche, dans une publication en anglais datée du 13 juillet, le champion du monde poids lourds de MMA dit être honoré d'avoir été "reconnu comme l’un des athlètes les plus puissants sur Terre" par "Marvel", lors de la cérémonie des Sports Humanitarian Awards, organisée par le réseau de médias consacrés au sport, ESPN.

Dans un communiqué, l'ESPN (racheté par le groupe Walt Disney Company) donne des détails sur cette cérémonie, organisée à New-York le 12 juillet.  Cette cérémonie, diffusée à la télévision le 24 juillet lors d'une émission spéciale de 90 minutes, visait à récompenser les "athlètes, les équipes et les professionnels de l’industrie du sport qui ont marqué et impacté leur communauté à travers le sport", indique le communiqué.

L'ESPN précise avoir introduit pour cette édition 2021 une nouvelle récompense, baptisée "Earth's Mightiest Athletes" ("athlètes les plus puissants de la Terre", ndlr). Ce prix est destiné aux athlètes dont "les capacités extraordinaires sur le terrain et la détermination à tirer un impact positif de ces aptitudes" correspondent aux valeurs "portées par les super-héros de l'univers Marvel", souligne l'organisation.

Francis Ngannou champion poids lourd de l'UFC figure parmi les quatre sportifs récompensés, aux côtés du joueur de foot américain Russell Wilson, de la star de l'équipe de football féminine des États-Unis Julie Ertz et du basketteur Donovan Mitchell, champion du concours NBA Slam Dunk en 2018. Pour chacun des lauréats, un avatar de super-héros a été créé par les Studios Marvel.

Si l'ESPN a bien récompensé Francis Ngannou pour son attitude "digne des héros Marvel", il n'est question à aucun moment dans ce communiqué d'une participation à l'un des films du studio américain, et notamment au deuxième opus de la série "Black Panther", mettant en scène le "prince T'challa" dans le royaume imaginaire de "Wakanda". Ce film, intitulé "Black Panther : Wakanda forever", sortira le 8 juillet 2022, selon Marvel.

Lors d'une présentation destinée aux investisseurs du groupe Disney, le président des studios Marvel, Kevin Feige, avait assuré en décembre que l'acteur star de Black Panther, Chadwik Boseman ne serait pas remplacé par un autre acteur. "Son interprétation de T'Challa la Panthère Noire est emblématique (...) C'est pour cela que nous ne réattribuerons pas le rôle", avait-il expliqué, en précisant que les autres personnages du premier opus seraient eux bel et bien présents à l'affiche.

Chadwick Boseman a succombé à un cancer du colon sans avoir jamais publiquement fait état de son combat contre la maladie. Son décès a un temps jeté un doute sur la suite prévue pour "Black Panther", film adulé par la critique et les spectateurs. Ce long métrage, sorti en 2018, a récolté plus d'un milliard de dollars de recettes et est devenu le premier film de super-héros à être sélectionné aux Oscars dans la catégorie du "meilleur film".

Un parcours hors du commun 

Le champion de MMA Francis Ngannou avant un combat organisé par l'UFC ( AFP / GREG BAKER)

A défaut d’incarner le prochain Black Panther, Francis Ngannou a déjà fait une incursion dans le monde du cinéma: il a ainsi joué un petit rôle dans le 9ème opus de la saga Fast and Furious, sorti sur les écrans en juillet 2021. Cette participation est venu couronner un parcours hors du commun pour le Camerounais, qui a décroché la ceinture UFC (Ultimate Fighting Championship) lors d'un combat organisé le 28 mars 2021 à Las Vegas.

Né le 5 septembre 1986 à Batié, dans l'ouest du Cameroun, Francis Ngannou a abandonné ses études au collège et enchaîné les petits boulots pour survivre, travaillant successivement dans une carrière de sable ou comme conducteur de moto-taxi, avant de rejoindre la France de façon illégale en 2013, à l'âge de 26 ans. "A un moment, j'ai décidé de ne plus être la victime de la vie, de ne plus subir mais de faire face", relatait-il dans un entretien accordé à l'AFP en janvier 2018.

Un temps sans-abri en France,  ce colosse d'1m93 pour 113 kilos a été repéré par une association humanitaire, La Chorba, avant de rejoindre une salle d'arts martiaux parisienne, où il s'est imposé par son physique et son énergie dans les combats. "Ce que je retiens de mon parcours c'est que c'est possible tant qu'on y croit, c'est possible tant qu'on s'accroche", indiquait en 2018 ce fan de Mike Tyson.

En 2019, Francis Ngannou a fondé au Cameroun la Francis Ngannou Foundation, une organisation à but non lucratif. Cette fondation a ouvert à Batié un centre multisports pour former des jeunes aux arts martiaux.