Cette photo montre un échangeur routier au Mali, et non au Cameroun

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.
 

Une photo d'un échangeur routier flambant neuf circule depuis le 16 juillet sur Facebook au Cameroun: selon les internautes, il s'agit de "l'échangeur d'Ahala", à l'entrée de Yaoundé, où une autoroute est en chantier depuis 2014. C'est faux: ce cliché montre un échangeur inauguré en 2018 à Ségou, au Mali. L'autoroute entre Yaoundé et Douala, pour sa part, est toujours en chantier, même si un premier tronçon devrait être mis en service fin 2021.

La publication est associée à trois clichés, tous identiques: on y voit un échangeur routier flambant neuf, dont les bretelles fraîchement bitumées surplombent un sol en terre. "YAOUNDÉ :  L'ÉCHANGEUR D'AHALA DANS L'ARRONDISSEMENT DE YAOUNDÉ 3 SERA BIENTÔT LIVRÉ", écrit l’auteur de cette publication, en lettres capitales.

Un autre message, posté lui aussi le 16 juillet et reprenant la même photo, assure que ce projet fait partie de l’autoroute "Yaoundé-Douala", actuellement en chantier. "Le Cameroun se construit lentement mais sûrement", insiste-t-il. 

Capture d’écran d’une publication Facebook, réalisée le 19 juillet 2021

Ces messages, partagés près de 400 fois en quatre jours, ont suscité de nombreux commentaires chez les internautes, tantôt élogieux vis-à-vis du gouvernement, tantôt sceptiques sur l'avancée de ce chantier.

Le projet d'autoroute entre Yaoundé  et Douala, capitale économique du Cameroun, a été lancé en octobre 2013. Il s'inscrit dans le cadre d'un programme de modernisation des infrastructures routières, qui prévoit notamment l'amélioration de la desserte de l'aéroport international de Nsimalen, à l'entrée de la capitale.

Il "existe réellement à Yaoundé" des projets d'échangeurs routiers, "notamment à Ahala, dans la localité mentionnée sur les publications", explique à l'AFP Serge Eric Epoune, responsable de la communication de la société Aéroports du Cameroun, qui précise que l'équipement prévu à Ahala "fait partie de l'autoroute Yaoundé-Douala, en travaux". 

Néanmoins, ce projet ne correspond pas aux images partagées sur Facebook, qui n'ont rien à voir avec le Cameroun. 

Des images de Ségou, au Mali 

Une recherche d’image inversée avec l’outil Google images permet de retrouver cette même photo sur le compte Facebook du ministère malien des Transports et des Infrastructures, précisément dans une publication datée du 28 décembre 2017. La légende qui l'accompagne explique que cette image a été prise dans la ville de Ségou, au Mali, à 240 kilomètres de la capitale Bamako. 

La recherche sur Google avec les mots-clés "échangeur-Ségou" permet de retrouver plusieurs photos de cette infrastructure routière sur Twitter ou Facebook (1, 2,..) On la reconnaît également sur Google Map, en zoomant sur le croisement entre la RN6 et la RN33, à l'entrée de la ville.

 Cet échangeur avait été inauguré le 24 avril 2018 par l’ex-président malien Ibrahim Boubacar Keïta, au terme de trois ans de travaux. Selon l'agence de presse APRnews, qui avait relaté cette inauguration, le projet a coûté "une dizaine de milliards" de francs CFA.

Un chantier qui traîne 

Contrairement à l’échangeur de Ségou, opérationnel depuis trois ans, l'échangeur d'Ahala, au Cameroun, est toujours en chantier, comme l'ensemble de l'autoroute entre Douala et Yaoundé, qui accuse un gros retard de livraison.

Les travaux, entamés en 2014, devaient initialement s'achever en 2018. Dans un reportage de France 24 diffusé en 2020, M. Weng, directeur exécutif de la China First Highway Engineering, entreprise chargée des travaux et partenaire du gouvernement camerounais dans ce projet, avait mis en cause le manque de moyens dédiés au projet.

Selon le gouvernement, un premier tronçon de 60 kilomètres devrait bel et bien être ouvert à la circulation d'ici fin 2021, dans la perspective de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), que le Cameroun accueillera en janvier 2022. L'échangeur d'Ahala sera mis en service à cette occasion.

"Les travaux sont suffisamment avancés", a assuré à l'AFP Serge Eric Epoune, selon qui "le ministre de l’Habitat et du Développement urbain devrait procéder à la réception de cette première partie d’ici peu". 

Photo des travaux en cours sur l'échangeur d'Ahala, au Cameroun, le 19 juillet 2021 ( Serge Eric Epoune / )
Photo des travaux en cours sur l'échangeur d'Ahala, au Cameroun, le 19 juillet 2021 ( Serge Eric Epoune / )

 

 

  

 

Pour la phase 2 du projet, "un appel d’offres restreint a été lancé le 22 décembre 2020”, selon le directeur général des études techniques du ministère des Transports, cité par le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune. Le coût des travaux est estimé à 812,8 milliards de Fcfa (1,2 milliards d’euros) pour 136 km,

L'autoroute Yaoundé-Douala, la première du pays, permettra de réduire le temps de trajet entre les deux principales villes camerounaises à 2H15, contre quatre heures aujourd'hui.