Attention à cette fausse annonce de recrutement du "PNUD Canada"

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Une annonce de recrutement partagée plusieurs centaines de fois sur Facebook depuis le 7 juillet prétend que le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a des postes administratifs à pourvoir au sein de son bureau canadien. Il s'agit en réalité d'une "arnaque", selon le PNUD, qui assure ne pas être à l'origine de cette annonce et précise ne pas avoir de bureau au Canada.

PNUD-CANADA lance un avis de recrutement international pour tout diplômé voulant mettre ces connaissances en évidence au sein de son administration” (sic): ce message, saisi sur une page blanche semblable à une feuille de format A4, circule activement sur Facebook depuis le 7 juillet. L’en-tête de cet ”avis de recrutement” est marqué, à gauche comme à droite, d’un logo qui s’apparente à celui du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Capture d’écran d’une publication sur Facebook, réalisée le 16 juillet 2021

L'annonce précise les 14 postes qui seraient disponibles : chargé du suivi et évaluation des programmes, chargé de la promotion sociale, chargé de suivi-évaluation du plan d’action social, coordonnateur des projets communautaires... Les candidats intéressés doivent être "aptes à travailler à l'international, avoir 25 ans au moins et 55 ans au plus, être disponible à voyager immédiatement, être titulaires d’un Bac +2", est-il précisé.

Ce message est en réalité frauduleux: contacté par l’AFP le 15 juillet, le bureau du PNUD à New York a assuré n'être pas à l'origine de ce message et ne pas être le détenteur de la page Facebook qui l'a relayé. "C'est une arnaque. Le PNUD n'a pas de bureau au Canada et le message n'a pas été publié par nos équipes de médias sociaux", a expliqué un porte-parole du programme onusien. 

La page Facebook au nom de "PNUD Canada", en apparence bien imitée, est donc fausse - ce que plusieurs incohérences visibles avec un oeil plus attentif permettent de relever.

Plusieurs fautes d’orthographe et de syntaxe se sont ainsi glissées dans cette annonce de recrutement: "mettre ces connaissances" (au lieu de ses) au premier paragraphe ; "être disponible à voyager" (au lieu de pour) dans le paragraphe sur les "qualifications requises" ; "directeur des ressources humaine" (au lieu d'humaines) à la fin... Des fautes dont la présence est peu crédible dans un document officiel d'une agence de l'ONU;

Un logo floqué en bas de l’annonce, en forme de feuille d'érable (emblème du canada), n’a en outre rien à faire sur une page du PNUD: il s'agit du logo de la compagnie aérienne Air Canada, qui n'est en rien liée aux Nations Unies.

Capture du logo d'Air Canada, réalisée sur le site de la compagnie le 16/07/2021

Autre élément troublant : l'adresse email à laquelle les candidats sont invités à envoyer leur CV. Le nom de domaine utilisé pour cette adresse (collector.org), ne correspond pas au nom de domaine habituel des adresses du PNUD (unpd.org). Le nom du directeur des ressources humaines ("Remy Netland") utilisé dans cette annonce, enfin, est suspicieux: aucune personne à ce nom n'apparaît en effet sur le site du PNUD.

Mise en garde contre les "escroqueries"

Le PNUD est un programme de l'ONU dont le rôle est d'aider les pays en développement en leur fournissant des conseils et en facilitant l'octroi de dons . Présent dans 170 pays, il s'attache à aider les pays à élaborer et partager des solutions aux problèmes touchant aux questions" de "développement durable, gouvernance démocratique, climat et adaptation", est-il précise sur son site web

Le poste de police de Guiglo(Côte d'Ivoire) réhabilité par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) en septembre 2012 ( AFP / ISSOUF SANOGO)

L’organisme fait régulièrement l’objet de fausses annonces de recrutements, diffusées sur les réseaux sociaux (1, 2). Face à cette situation, le PNUD a d'ailleurs publié sur  son site une mise en garde à l'attention des internautes qui pourraient être confrontés à des messages frauduleux.

"Le PNUD ne facture aucun frais pour le processus derecrutement  (candidature, entretien, traitement des données, formation, frais de visa ou autre)", indique l'organisme dans ce message intitulé "alerte aux escroqueries". Le PNUD ne demande pas non plus "de chèques bancaires personnels, Money Grams, Western Union ou tout autre type de transfert d'argent" et "ne réclame pas d'informations relatives aux comptes bancaires ou autres informations privées".

"Nous invitons les personnes sollicitées (...) à faire preuve de prudence en ce qui concerne de telles sollicitations", conclut l'organisme des Nations Unies.