Ce "direct" de BFMTV sur la démission d’Emmanuel Macron est un montage parodique

Copyright AFP 2017-2023. Droits de reproduction réservés.

Une vidéo annonçant en direct la démission du président français Emmanuel Macron a été largement relayée par plusieurs comptes sur Tik Tok. Cette séquence, visionnée plusieurs milliers de fois, comporte des éléments d’habillage qui seraient ceux de la chaîne BFMTV. Mais après analyse de la vidéo, il s’avère qu’il s’agit d’un montage parodique réalisé avec des extraits d’un discours du chef de l'Etat français et des figurants.

"Urgent : Macron annonce sa démission", "le dictateur Emmanuel Macron a démissionné" ou encore "Emmanuel Macron démissionne sous la pression populaire"… Voici autant de descriptions qui accompagnent une vidéo devenue virale sur Tik Tok (1, 2, 3, 4, 5, 6). Cette vidéo relative au départ supposé du président Macron du pouvoir semble être un extrait d’une retransmission en direct réalisée par la chaîne BFMTV.

Dans cet extrait d’environ 3 minutes, on voit un journaliste commenter l’évènement en duplex devant ce qu'il présente comme "les grilles du château de Versailles (...) où l'exécutif s'est réfugié sous très haute protection policière". Images de manifestants à l'appui, il ajoute que "des milliers de personnes sont en train de converger vers l'Assemblée nationale", avant de laisser la parole à Emmanuel Macron qui doit s'adresser "en direct" aux élus réunis dans un hémicycle paré de boiseries et de dorures.

Cette même vidéo a également été publiée sur Facebook et enregistre plus de 570.000 vues, 1.700 commentaires et 7.000 partages depuis le 1er octobre 2022.

Capture d'écran Facebook réalisée le 06 octobre 2022

Le président Macron a-t-il annoncé son départ du pouvoir devant le Parlement français ? Cela parait très peu probable car un tel évènement aurait forcément fait la une des médias à travers le monde. Une recherche via Google Search avec les mots-clés Emmanuel Macron-démission ou démission du président français nous renvoie à une série de vidéos et d’articles relatifs à la démission d’Emmanuel Macron du gouvernement français en 2016 alors qu’il était ministre de l’Economie.

Capture d'écran Google Search réalisée le 06 octobre 2022

Bien que la vidéo comporte des éléments d’habillage qui semblent être ceux de la chaîne BFMTV, plusieurs indices nous amènent à douter de sa crédibilité. La première est l’heure affichée lors du direct. Du début jusqu’à la fin de la vidéo, l’heure de l’horloge n’a pas changé durant la retransmission : elle reste bloquée à 18 h 33 minutes.

Capture d'écran Tik Tok réalisée le 06 octobre 2022
Capture d'écran Tik Tok réalisée le 06 octobre 2022

 

 

Au-delà de ce premier indice, la retransmission en direct du discours d’Emmanuel Macron pendant ce duplex ressemble bien à un montage. Les phrases semblent avoir été tirées d’un seul et même discours mais agencées dans un ordre différent de manière à faire croire que le président français annonce sa démission. Pour confirmer cette hypothèse nous réalisons une recherche par image inversée grâce à l’outil InVID-WeVerify.

Plusieurs vidéos sont suggérées par le moteur de recherche Yandex dont l’une sur YouTube avec le titre "Exclusif : Macron renonce au pouvoir !". Cette vidéo publiée le 14 mai 2018 est la même que celle largement relayée sur Tik Tok mais comporte des éléments qui précisent la nature de la vidéo. L’auteur de la vidéo prend soin d'indiquer en bas de l'écran qu’il s’agit d’"un montage satirique réalisé avec trucage".

Capture d'écran YouTube réalisée le 06 octobre 2022
Capture d'écran YouTube réalisée le 06 octobre 2022

 

 

Grâce aux images isolées par InVID-WeVerify, nous avons par ailleurs pu retrouver un extrait authentique du vrai discours d’Emmanuel Marcon. Cet extrait a été publié sur le compte YouTube de France Info le 3 juillet 2017. La titraille à fond rouge de la vidéo porte le texte suivant : "Emmanuel Macron devant le Congrès".

Capture d'écran YouTube réalisée le 06 octobre 2022

En utilisant le même groupe de mots pour une recherche sur YouTube, nous avons retrouvé l’intégralité du discours du président français prononcé en juillet 2017 au début de son premier quinquennat. Dans son discours, Emmanuel Macron est longuement revenu sur son élection. Devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès à Versailles, près de Paris, M. Macron a également listé quelques-unes des réformes qui devaient marquer son mandat.

Capture d'écran YouTube réalisée le 06 octobre 2022

Contactée par l’AFP, la chaîne BFMTV a confirmé que cette vidéo "n’est pas du tout un réel extrait de notre antenne". "La première réponse est que l’habillage de cette vidéo n’est pas du tout celui de la chaîne : le logo BFMTV a été changé en 2016 et la police des bandeaux n’est pas la même. De plus ce journaliste n’appartient pas à notre rédaction", a indiqué la rédaction de BFMTV.

La chaîne de télévision a aussi transmis à l’AFP une capture d’écran qui témoigne des différences entre l’habillage du faux direct et le véritable habillage de BFMTV.

Capture d'écran de l'habillage de BFMTV fournit par la chaîne le 05 octobre 2022
Capture d'écran Tik Tok réalisée le 06 octobre 2022

 

 

L'AFP a également pu retrouver le journaliste s'exprimant dans la vidéo grâce à l'outil de reconnaissance faciale PimEyes. Il s'agit de Guillaume Tatu, ancien journaliste et aujourd'hui maire adjoint à la jeunesse d'Annecy (France), sans étiquette politique mais ouvertement critique à l'égard de l'exécutif. "Effectivement j'ai vu que cette vidéo avait ressurgi sur les réseaux sociaux et j'en suis extrêmement embêté. Cette vidéo date d'il y a quatre ans, quand Emmanuel Macron avait réuni le Parlement à Versailles. Avec un réalisateur, Gilles Perrez, nous avions fait une parodie pour nous moquer de la situation et nous avions réuni des militants locaux à Annecy, devant la préfecture pour faire croire que c'était devant le château de Versailles" a expliqué Guillaume Tatu lors d'un entretien téléphonique à l'AFP.

Il confirme également que "la vidéo originale était un montage avec des morceaux du vrai discours de Macron, un faux duplex où j'intervenais en direct (j'ai travaillé pendant 10 ans pour la télévision donc je sais faire un lancement) et des figurants qui jouaient les manifestants. Mais le jingle d'introduction précisait bien qu'il s'agissait d'une parodie! Et là, sur l'extrait qui circule, l'intro a visiblement été coupée..."

Contacté par l’AFP, l’Elysée n'a pas souhaité commenter la vidéo, renvoyant aux différents déplacements et rendez-vous du président français programmés en fin de semaine. Un Conseil des ministres et un entretien avec le Président de la Commission de l’Union africaine mercredi 05 octobre, l’ouverture du Forum annuel Bpifrance Inno Génération (BIG) le jeudi 06 et un Sommet informel des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne à Prague le vendredi 07... Des évènements qui montrent un président en activité et non sur le point de démissionner.

Des vidéos similaires, annonçant la démission d’Emmanuel Macron, sont devenues virales sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours, dans un contexte de ressentiment anti-français en Afrique francophone. Une autre vidéo de France 24 décontextualisée à des fins de désinformation a déjà été déconstruite par l’AFP.

 

L’ancienne puissance coloniale est régulièrement accusée d’ingérence dans les affaires politiques, économiques et sécuritaires de pays souverains. Au Mali, la junte militaire au pouvoir a notamment accusé Paris de soutenir et d'armer les groupes jihadistes qui mènent depuis une dizaines d'années des attaques meurtrières sur son sol. Au Burkina Faso, théâtre ce week-end d'un deuxième coup d'Etat en neuf mois, des manifestants s’en sont pris à l’ambassade de France à la suite de rumeurs faisant état de la présence des autorités militaires déchues au sein de la représentation diplomatique.

Certains Burkinabé qui réclamaient le départ du chef de la transition, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, selon eux protégé par la France, ont aussi brandi des drapeaux russes, demandant un renforcement de la coopération militaire avec Moscou. L'influence russe ne cesse de croître dans plusieurs pays d'Afrique francophone, particulièrement au Mali et en Centrafrique.