Cette photo de la tour Burj Khalifa à Dubaï illuminée aux couleurs du drapeau israélien est un montage 

Copyright AFP 2017-2020. Droits de reproduction réservés.

Après l'annonce le 13 août de la normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis dans le cadre d'un accord historique négocié par les Etats-Unis, une photo montrant la tour Burj Khalifa, emblématique de Dubaï, illuminée aux couleurs du drapeau israélien a largement circulé sur les réseaux sociaux. En réalité, cette photo est un montage. 

La photo relayée montre Burj Khalifa, considérée comme la plus haute tour du monde, de nuit, illuminée aux couleurs du drapeau israélien. "Burj Khalifa de Dubaï est décoré du drapeau israélien après que le pays a accepté la paix et consolidé ses relations avec Israël qui ont duré pendant de nombreuses années en secret", affirme cette publication Facebook partagée plus d'un millier de fois depuis le 14 août.

Capture d'écran prise sur Facebook le 17 août 2020.

La même photo, diffusée avec une légende similaire en arabe, cumule plusieurs milliers de partages sur les réseaux sociaux arabophones.

Capture d'écran prise sur Facebook le 14 août 2020.

La page Facebook de Burj Khalifa a l'habitude de publier des photos de la tour lorsqu'elle est illuminée pour des circonstances spéciales comme ce fut le cas il y a quelques jours, aux couleurs du drapeau libanais, en solidarité après l'explosion de Beyrouth

Toutefois, dans le cas de l'accord avec Israël, aucune photo de la sorte n'a été publiée.

De plus, sur la photo aux couleurs d'Israël, la démarcation de l'étoile de David laisse entendre qu'il s'agit d'un grossier montage.

En effectuant une recherche d'images inversée, nous avons trouvé l'origine de la photo. Elle apparaissait déjà en octobre 2019, sur le site d'une blogueuse américaine donnant des conseils touristiques concernant Dubaï.

Sur la photo originale, la tour n'arbore aucun habillage lumineux spécifique, mais tout le reste est identique.

Photo originale à gauche, photo retouchée au montage à droite.

"Un accord historique"

Le 13 août, le président américain Donald Trump a annoncé que les Émirats arabes unis et Israël étaient parvenus à un "accord historique" pour la normalisation de leurs relations.

Il sera signé d'ici environ trois semaines à la Maison Blanche par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le prince héritier d'Abou Dhabi, le cheikh Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, a annoncé Donald Trump.

Pour l'Autorité palestinienne qui cherche à contrecarrer cette initiative, la normalisation des relations entre Israël et les Emirats Arabes Unis va "tuer" la solution à deux Etats, "renforcer les extrémistes" et éloigner la possibilité d'une paix israélo-palestinienne.

Si Burj Khalifa ne s'est pas illuminé pour Israël, la mairie de Tel Aviv a pour sa part affiché les couleurs des Emirats arabes unis sur la façade de son hôtel de ville, après l'annonce de l'accord entre les deux pays. 

 
AFP Middle East and North Africa
Traduction et adaptation :