Cette photo de la surface du Soleil a été retouchée et n'est pas de la Nasa

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Des publications largement relayées sur les réseaux sociaux prétendent montrer "la photo la plus claire de la surface du Soleil publiée par la Nasa", l'agence spatiale américaine. En réalité, cette prise du soleil d'un photographe indépendant a été retouchée et la Nasa a confirmé ne pas être à l'origine du cliché. 

La photo en gros plan, partagée des dizaines de milliers de fois en anglais, montre une surface brillante. Des flammes et des filaments dorés couvrent la forme circulaire.

Capture d'écran prise sur Facebook le 9 février 2021.

"Photo la plus claire de la surface du Soleil publiée par la Nasa", affirme ce tweet partagé plus de 1.000 fois depuis le 4 février. 

Les publications en anglais, français ou arabe circulent sur les réseaux sociaux au Pakistan, aux Philippines, en Nouvelle-Zélande, ou encore au Maroc, en passant par la Libye ou l'Irak.

Capture d'écran prise sur Twitter le 11 février 2021.

Pourtant, l'information est erronée. Une recherche d'image inversée nous a permis de retrouver l'origine de la photo. Elle a été prise par un photographe américain Jason Guenzel et publiée sur ses comptes Facebook, Twitter et Instagram le 12 janvier 2021, sous l'intitulé "Soleil magnétique". 

Capture d'écran prise sur Instagram le 11 février 2021.

Le photographe explique que sa prise du Soleil a été "gâchée par des conditions atmosphériques inférieures à la normale, conduisant à une perte de contrastes et de détails". 

Il a donc saisi cette occasion pour "transformer profondément l'image en une représentation stylisée de la surface visible du Soleil", dit-il

 Jason Guenzel a réduit certains détails de la chromosphère pour faire apparaître des nuances plus fines et linéaires sur la surface, précise sa publication.

Contactée par l'AFP, une chargée de communication de la Nasa, Karen C. Fox, a répondu que le cliché n'est pas de l'agence spatiale américaine.

"Feux de camps"

En juillet 2020, la sonde euro-américaine Solar Orbiter avait livré des images inédites du Soleil.

"Jamais le Soleil n'avait été pris d'aussi près !", s'était félicitée auprès de l'AFP Anne Pacros, responsable de la mission, fruit d'une collaboration entre l'Agence spatiale européenne (ESA) et la Nasa.

Solar Orbiter est une mission pour explorer le Soleil et son influence sur le système solaire.

A 77 millions de kilomètres de l'astre (environ la moitié de la distance Terre-Soleil), les premières images rapprochées ont mis en évidence un phénomène nouveau : des "feux de camps", mini-éruptions solaires omniprésentes proches de la surface, avait détaillé l'ESA.

Traduction et adaptation :