Attention, cette photo ne montre pas la "salle d'attente" de l'aéroport congolais de Lodja

Copyright AFP 2017-2022. Droits de reproduction réservés.

Cinq chaises installées à même la terre battue, et pour tout plafond, la ramure d'un manguier. Voilà en quoi consiste la "salle d'attente" de l'aéroport de Lodja, dans le centre de la République démocratique du Congo selon les internautes qui ont fait circuler cette affirmation. La publication est accompagnée d'une photo de plusieurs responsables politiques installés sur ces chaises. Cette rumeur a été partagée plus de 900 fois sur les réseaux sociaux dans ce pays depuis le 5 janvier. De nombreux commentaires s'indignent de l'infrastructure apparemment sommaire de cet aéroport et blâment les politiciens congolais. Attention: bien qu'elle soit en effet "modeste" selon le ministre des Transports congolais, il existe une réelle salle d'attente à l'intérieur de l'aéroport, et non pas à l'extérieur comme prétendent les internautes.

Cinq hommes sont assis en demi-cercle sur des chaises à l'ombre d'un manguier. Derrière eux, cinq autres se tiennent debout. Certains portent une écharpe aux couleurs nationales - bleu, rouge et jaune - au-dessus de leurs costumes.

Cette photo montre Lambert Mende et Jean-Charles Okoto, députés de la province de Sankuru, Christophe Lutundula, vice-Premier ministre et ministre des affaires étrangères et Daniel Aselo, vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur, entourés de divers collègues, dans la "salle d'attente de l'aéroport de Lodja", dans le centre du pays, selon les internautes qui la partagent. 

Capture d'écran d'une publication Facebook, réalisée le 11 janvier 2022

Sous ces différentes publications, partagées près de 1.000 fois depuis le 5 janvier (1, 2, 3...), les internautes moquent cette image et déplorent dans le même temps un "problème de leader politique sérieux",  des hommes politiques "inconscients", "hypocrites". Pour eux, ce cliché, parce qu'il démontrerait que les infrastructures de cet aéroport sont insuffisantes, est la preuve que le "Congo souffre".

Pêle-mêle, les différents responsables politiques du pays sont vilipendés: "Tshilombo [Félix Tshisekedi, ndlr] doit partir", affirme l'un des internautes, tandis qu'un autre reproche à Lambert Mende, un des députés de la province visibles dans la photo, de ne pas penser "à [son] coin" mais seulement à ses "proches".

Cette rumeur a également massivement circulé sur Twitter (1, 2, 3...). 

Sortis pour prendre l'air

Pourtant, l'aéroport de Lodja est bien doté d'une salle d'attente en intérieur, dédiée aux passagers, sans que ceux-ci soient obligés d'attendre dehors aux pieds des manguiers. 

En réaction à la propagation de cette rumeur notamment sur Twitter, plusieurs internautes (1, 2, 3, 4...) ont tweeté des photos qu'ils affirment prises dans la réelle salle d'attente de l'aéroport, en intérieur. 

L'AFP a pu contacter deux d'entre eux, qui ont confirmé être les auteurs des photos qu'ils ont partagées sur ce réseau social. La photo publiée par Sylvain Lumuanga, coordonateur du parti Union pour la nation congolais (UNC) le 11 janvier montre bien "la salle d'attente de l'aéroport de Lodja", a-t-il précisé à l'AFP par message sur Twitter le 12 janvier. 

Michel Butangazi, éditorialiste politique chez I-Web et conseiller du ministre des Transports Chérubin Okende, a également confirmé le 11 janvier par WhatsApp que la photo qu'il a postée sur Twitter où apparaissent de gauche à droite Jean-Charles Okoto, Daniel Aselo et le ministre des Transports montrait bien la "vraie salle d'attente de l'aéroport de Lodja". Il affirme avoir pris ce cliché début janvier, lors de la visite de Chérubin Okende "pour préparer l'accueil du chef de l'Etat Félix Tshisekedi". 

 

 

Alors comment les hommes politiques se sont-ils retrouvés installés sur ces chaises en extérieur? Un tweet de la journaliste Rachel Kitsita Ndongo, qui avait précédemment relayé la rumeur mensongère, suggère une piste: elle cite une source anonyme présente sur place qui affirme qu'il "faisait très chaud" lorsque la photo a été prise, "c'est pourquoi certaines personnalités sont allées sous l'arbre" pour prendre l'air.

Une version confirmée à l'AFP par le ministre des Transports, Chérubin Okende, qui s'est rendu le 1er janvier selon plusieurs médias locaux à l'aéroport de Lodja, en amont de la visite du président Tshisekedi. 

La photo virale ne montre pas la salle d'attente de Lodja, affirme-t-il: elle montre simplement que "les gens ont préféré se mettre dehors pour avoir de l'air frais" et a par la suite été détournée avec "malveillance" sur les réseaux sociaux, a déclaré le ministre le 12 janvier.

Modernisation

Néanmoins, reconnaît Chérubin Okende, la véritable salle d'attente de l'aéroport de Lodja est "modeste", pas "modernisée comme les aéroports de Paris, par exemple".

"En tant que ministre des Transports, je pense qu'il faut tout mettre en œuvre pour réhabiliter et moderniser les infrastructures aéroportuaires à Lodja mais à travers l'ensemble du pays également", a-t-il conclu. 

Lors de sa visite à Lodja quelques jours avant celle de Félix Tshisekedi, il avait d'ailleurs initié des travaux de rénovation dans cet aéroport comme le rapportent plusieurs médias locaux (1, 2, 3). Depuis le début de son mandat, le chef de l'Etat, parfois surnommé "Fatshi béton", a en effet affiché une forte ambition en ce qui concerne les grands projets liés aux infrastructures.

Fin décembre 2020, en pleine offensive politique, le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, avait inauguré plusieurs ouvrages urbains à Kinshasa, symbole de sa politique de grands travaux minée par la corruption. 

A Lodja, toujours selon les sites d'actualités locaux, une équipe d'ingénieurs civils a été chargée de "faire le nivellement de la piste" afin d'éviter la stagnation des eaux, dont une vidéo virale sur les réseaux sociaux avait attesté fin 2021. Du matériel anti-incendie, des balises mobiles et un groupe électrogène ont également été installés.