Enceinte, Alysia Montano a bien couru le 800 mètres mais sans remporter la course

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Une athlète américaine enceinte de cinq mois qui remporte un 800 mètres; c'est ce que prétend montrer une photo partagée plus de 2 800 fois sur les réseaux sociaux depuis le 9 août. Alysia Montano était bien enceinte sur cette photo mais elle est arrivée la dernière à cette course organisée lors des championnats américains d'athlétisme en extérieur de Sacramento, en Californie le 26 juin 2014.

Une athlète noire, en short cycliste et au ventre arrondi. Il s'agirait d'Alysia Montano selon plusieurs posts Facebook relayant ce cliché.  Les légendes des photos annoncent qu'elle a "remporté le 800 mètres Dames" tout en étant "enceinte de cinq mois".

La publication a été partagée plus de 2 800 fois sur Facebook depuis le 9 aout (1,2,3,4,5,6,7,8,9,10) mais aussi sur Twitter (1,2,3).

Capture d'écran Facebook, réalisée le 12 août 2021

D'autres publications ont été partagées avec des photos différentes comme ici. Des posts similaires ont également circulé en bangali une langue parlée au Bangladesh et en Inde (1,2).

Alysia Montano est une athlète américaine spécialisée dans le 800 mètres, cependant l'exploit qui lui est attribué dans ces publications est faux. 

Dernière au 800 mètres en 2014

Une recherche d'images inversée sur Google permet de retrouver la photo originale dans laquelle  Alysia Montano porte un short cycliste noir et un top rose. Le cliché a été pris par Rich Pedronceli, un photographe de l'agence de presse Associated Press (AP), le 26 juillet 2014.  

Visible dans les archives d'AP, la légende de la photo indique "Alysia Montano, à gauche, enceinte de 34 semaines concourt pour les quarts de finale du 800 mètres, aux championnats américains d'athlétisme en extérieur qui se sont déroulés à Sacramento, en Californie le 26 juin 2014".

Capture d'écran de la photo originale publiée dans les archives d'Associated Press, réalisée le 12 août 2021

Dans une dépêche de l'AFP, qui a couvert cet évènement sportif, il est écrit qu'Alysia Montano "quintuple championne nationale a terminé les éliminatoires du 800 mètres à la dernière place en deux minutes et 32 secondes". 

Mais selon la sportive, il ne s'agissait pas de courir vite. Elle a fait ça pour montrer que les femmes "peuvent être en forme pendant leur grossesse et poursuivre leur carrière tout en fondant leur famille". 

Dans une interview accordée à la locale de la chaine de télévision américaine CBS à Los Angeles, elle explique que son mari et elle avaient planifié la grossesse de sorte qu'elle tombe pendant une période creuse afin qu'elle puisse participer ensuite aux Jeux olympiques de 2016, à Rio, au Brésil. 

"Je sais qu'il y a beaucoup de stigmatisation mais il y a surtout de l' ignorance concernant la grossesse et l'exercice physique. En réalité faire du sport, c'est bon pour la maman et le bébé", a déclaré celle que les Américains surnomment en anglais "The flying flower" : la fleur volante. 

En 2017, la sportive a réitéré l'expérience en courant aux championnats d'athlétisme féminin en plein air.  Elle portait un top à l'effigie de Wonder woman laissant apparaître son ventre de femme enceinte de cinq mois.

Alysia Montano donne de l'eau à sa fille en s'adressant à la presse le 22 juin 2017, à Sacramento, en Californie, après avoir couru une course de 800 m lors des essais du Championnat du monde américain. ( AFP / ROB WOOLLARD)

Engagée pour la maternité dans le sport

En 2019, Alysia Montano a fait la une de plusieurs journaux en prenant position contre le fabricant mondial de vêtement sportif  Nike, qui sponsorise les athlètes. ll était accusé de pénaliser financièrement les femmes qui prenaient un congé maternité. 

Dans le New York Times, elle dénonçait le fait que "la marque pourrait réduire les paiements de parrainage d'un athlète pour n'importe quelle raison s'il n'atteignait pas les seuils de performance, sans 'aucune exception pour l'accouchement, la grossesse ou la maternité'.

Cependant, depuis août 2019, Nike a changé sa politique. Désormais elle garantit aux athlètes leur salaire et leur prime 18 mois autour de la grossesse. 

Traduction et adaptation :