Ce photographe ne pleure pas pour le départ de Messi mais pour la défaite sportive de son pays en 2019

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Un photomontage montrant un photographe et le footballeur Lionel Messi en pleurs lors de la conférence de presse pour le départ du joueur du FC Barcelone circule sur Facebook depuis le 09 août. Si Lionel Messi a bien fondu en larmes en faisant ses adieux au FC Barcelone, où il a passé plus de 20 ans, la photo de l'homme derrière sa caméra est ancienne. Elle a été prise en 2019 et montre le photographe Mohammed Al-Azzawi après la défaite de l'Irak face au Qatar lors de la Coupe d'Asie de football. 

Un photographe en larmes à l'annonce du départ de Lionel Messi de son équipe de football le FC Barcelone. La photo est accompagnée de celle du footballeur de 34 ans également dévasté. "Plusieurs cameramen et journalistes" ont aussi pleuré, affirme la légende de la publication accompagnant le photomontage de quatre photos des deux hommes. 

Le post a été partagé plus de 200 fois sur une page facebook congolaise nommée "Brazza Vibes TV". 

Capture d'écran Facebook, réalisée le 09 août 2021

Le photomontage a circulé en Thaïlande , au Nigeria , au Zimbabwe mais aussi en France et au Bangladesh

Le 8 août, Lionel Messi alias la "pulga" (la puce en espagnol), a fait ses adieux au Barça. Il n'était plus sous contrat avec le club espagnol depuis la fin juin. Les dirigeants du club ont finalement décidé de ne pas le garder pour des raisons financières. Une décision qui a fait à l'Argentin l'effet d'une "douche froide" selon ses mots. 

Trois jours après l'annonce de cette décision, le joueur aux six ballons d'or a pris la parole dans le stade emblématique du Club à Barcelone : le Camp Nou. Il a fondu en larmes avant même de pouvoir prononcer un mot devant ses compagnons de jeu comme Jordi Alba, Antoine Griezmann ou Ansu Fati. 

Les clichés visibles dans la publication que nous vérifions ont bien été pris lors de sa conférence de presse au stade Camp Nou à Barcelone. Cependant, celles du photographe n'ont aucun lien avec l'événement. 

Dans la vidéo intégrale de cette conférence de presse publiée sur le site officiel du FC Barcelone, aucun journaliste ni photographe n'a été filmé ou photographié en train de pleurer.

En pleurs après le match Irak-Qatar en 2019

Une recherche d'images inversée avec la photo de l'homme derrière la caméra conduit à la page Facebook de l'AFC Asian Club, la confédération de football asiatique : la deuxième plus vieille compétition continentale au monde après la Copa America en Amérique, indiquent-ils sur leur page Facebook.

Le cliché a été publié le 24 janvier 2019. Selon la légende en anglais, il s'agit d'un "photographe irakien pendant les huitièmes de finale". Deux jours plus tôt,  le Qatar remportait sa place en quart de finale en éliminant l'Irak 1-0. 

Le cliché a également été tweeté sur le compte officiel de l'AFC.  

L'AFP a retrouvé des images prises au même moment sur le site chinois d'actualités sportives Sport.sina.com, qui crédite les photos à Osports Photo Agency 

Capture d'écran de la photo originale d'Osports sur un post sur le réseau social Weibo, réalisée le 09 août

Une comparaison entre la publication Facebook que nous vérifions (gauche) et les photos originales d'Osports publiées par Sina Sport (droite) permet d'attester qu'il s'agit du même photographe .

Une recherche d'images inversée avec la photo du photographe, a permis à l'AFP de retrouver son nom. Il s'agit de l'Irakien Mohammed Al-Azzawi. Dans une interview accordée à la chaîne d'information gouvernementale Al-Iraqiya en Septembre 2019, Mohammed Al-Azzawi a déclaré que les larmes lui sont montées aux yeux lorsqu'il a compris que l'Irak avait perdu le match. 

Ce n'est pas la première fois que cette image est sortie de son contexte. En mai 2021, elle a fait l'objet de vérification de l'AFP en anglais, car des internautes prétendaient qu'elle montrait un photographe en pleurs devant les violences engendrées par les conflits entre l'Israël et la Palestine. 

Le PSG : "une possibilité"

Lionel Messi joue avec les nerfs des aficionados parisiens: après avoir dit adieu au FC Barcelone dimanche, la superstar argentine a fait durer le suspense lundi sur son arrivée au Paris SG, annoncé comme son probable nouveau club.

Depuis l'annonce brutale du départ de l'Argentin de son club de toujours, le moindre mouvement du joueur est scruté. Dans la capitale française, des dizaines de supporters l'ont attendu une bonne partie de la journée devant l'aéroport du Bourget et à l'entrée du Parc des princes.

Des supporters du PSG rassemblés devant le Parc de Princes à Paris attendent Lundi 9 août l'arrivée de Lionel Messi. Le footballeur a fait savoir lors de sa conférence de presse de départ du FC Barcelone la vieille que le PSG était une "possibilité". ( AFP / Zakaria ABDELKAFI)

Mais en milieu d'après-midi, le joueur était toujours chez lui, en Catalogne, avec son ami Luis Suarez et leur famille, comme l'ont constaté des journalistes de l'AFPTV.

"Cela ne semble plus qu'être une question d'heures", avançait lundi matin L'Equipe, qui assure que "nous entrons dans les jours les plus incroyables de l'histoire du Championnat de France."

Mais Lionel Messi fait les choses à son rythme, imperméable à l'impatience des supporters ou à la surchauffe des réseaux sociaux, où circulent les rumeurs les plus contradictoires sur son arrivée dans la capitale française.

Traduction et adaptation :