Non, l'Angola n'a pas interdit l'islam

Mis à jour le 09/11/2019 à 16:14

Des publications Facebook partagées au moins 8.500 fois depuis février affirment que l'Angola est "le premier pays à interdire l'islam". C'est faux : l'Angola n'a pas interdit l'islam, même si certains responsables communautaires estiment que leur liberté de culte est entravée. Par ailleurs, les photos censées illustrer cette décision montrent en réalité des mosquées détruites dans la bande de Gaza, au Bahrein et en Syrie.