Des détenus libérés parce qu'ils se plaignent de leurs conditions d'incarcération ? Attention, c'est trompeur

Publié le 10/07/2020 à 16:55

Le titre d'un article affirme que, grâce à un arrêt de la Cour de cassation, les juges peuvent désormais libérer des détenus "s'ils se plaignent de leurs conditions" de détention, en mentionnant l'AFP comme source de l'information. Toutefois, les seules "plaintes" de prisonniers pour conditions indignes de détention ne suffisent pas. Elles doivent être "crédibles, précises, actuelles et personnelles" et examinées par la justice, comme le précise l'AFP dans notre dépêche du 8 juillet.