Qui sommes-nous ?

Les équipes de l'AFP scrutent et vérifient des affirmations en ligne dans plusieurs langues, de l'amharique à l'hindi, du mandarin au malais. Travaillant en collaboration avec les bureaux de l'AFP à travers le monde, elles bénéficient de leur expertise et de leur connaissance du contexte local. Les articles sont relus et validés par des journalistes éditeurs répartis dans plusieurs grands bureaux régionaux.  

 

¤¤¤

PARIS

Sami Acef

Né en 1991, j'ai fait des études d'histoire à l'université Paris-Sorbonne (2011-2014) avant d'entrer à l'école de journalisme du CELSA.

Je suis entré à l'AFP en septembre 2015 à Paris. Après un peu d'Informations générales, de Desk sports, de service Web et beaucoup de Politique, je suis arrivé à la cellule Réseaux sociaux et fact-checking en septembre 2018.

Je contribue aujourd'hui avec mes collègues à notre blog et au compte Twitter AFP Factuel.

*****

Julie Charpentrat

Née en 1978, j’ai fait une licence de lettres, une licence d’anglais et une maîtrise d’anglais à l’Université Paris-III  après trois ans de classes préparatoires littéraires à Paris. J’ai ensuite intégré le Centre de formation des Journalistes (CFJ) dont je suis sortie diplômée en 2003.

Après un bref contrat à l’AFP la même année et quelques mois dans une revue spécialisée dans les maisons de retraite, je suis entrée pour de bon à l’AFP en octobre 2004 au service économique, jusqu’à l’été 2005, lorsque je suis envoyée au bureau de New York pour couvrir les marchés financiers.

Je reviens en 2006 au service éco à Paris, où je suis d’abord en charge du BTP, avant d’être nommée reporter polyvalente puis chargée du transport ferroviaire jusqu’en 2009, où je rejoins le service des Informations sociales. J’y couvre jusqu’en 2013 l’action sociale (personnes âgées, handicapées…), les droits des femmes et la démographie.

Je passe les quatre années suivantes au service vidéo, l’AFPTV, où je suis journaliste reporter d’images (JRI) sur divers sujets avant de revenir au journalisme écrit en 2017, lorsque je suis nommée journaliste en charge des technologies (Facebook, Apple, Amazon, Netflix, Twitter, Uber etc…) au bureau de San Francisco, aux Etats-Unis.

J’ai rejoint l’équipe du fact-checking fin 2019, en charge des questions de santé et d’environnement.

*****

François d'Astier

Né en 1990, j'ai effectué une licence d'Anglais à l'université Stendhal à Valence (2009-2011) avant d'obtenir mon master professionnel de Journalisme à l'institut de journalisme Bordeaux-Aquitaine (2014-2016).

À partir de l'été 2016, j'ai travaillé au sein du service Infographie et Innovation de l'AFP puis j'ai effectué plusieurs contrats au service des Sports (début 2017). J'ai ensuite été reporter au bureau de Strasbourg (2017-2019) avant de rejoindre la cellule Réseaux sociaux et fact-checking le 1er avril 2019.

Je participe désormais à l'animation des comptes Facebook et Twitter de l'AFP et du blog AFP Factuel et contribue au travail de fact-checking de l'agence.

*****

Grégoire Lemarchand

Né en 1975, j’ai effectué ma scolarité à la Faculté de Droit de Nantes (1993-1997) puis au Centre de formation des journalistes à Paris (CFJ, 1998-2000).

Je suis entré à l’AFP en mai 2000 à Paris. Après un passage de quelques mois au desk Sports, j’ai été successivement reporter (2000-2004) puis chef de la rubrique football (2004-2006). J’ai ensuite travaillé au bureau de l’AFP à Rome, où j’étais en charge de la couverture des sports en Italie (2006-2010). De retour à Paris en septembre 2010, j’ai passé quinze mois au service médias avant de devenir responsable de la cellule Réseaux sociaux en janvier 2012 puis adjoint au rédacteur en chef central en octobre 2016. 

Au printemps 2017, j’ai participé au projet collaboratif de vérification CrossCheck lors des dernières semaines de la campagne présidentielle française. Et depuis novembre 2017, j’encadre le développement du fact-checking et du blog Factuel - disponible en dix-huit langues fin 2020 - à l’AFP.  En juillet 2020, j'ai été nommé rédacteur en chef investigation numérique. 

En 2018, j'ai été membre du groupe d'experts sur la désinformation en ligne auprès de la Commission européeenne. Depuis juin 2020, je suis mebre du conseil consultatif EDMO (European Digital Media Observatory). 

Je suis également enseignant à l’école de journalisme de Sciences Po Paris depuis 2013.

*****

Pauline Talagrand

Née en 1983, je suis diplômée de l'Ecole supérieure de journalisme de Lille, après une licence d'histoire à l'université Paris-Sorbonne et deux années de khâgne au lycée du Parc à Lyon.

Après un premier contrat à Paris Match, j'entre à l'AFP en septembre 2006. Pendant quatre ans, je suis reporter au service économique,  dans plusieurs bureaux de province mais aussi en Espagne.

En 2010, je suis chargée de couvrir l'actualité de la banlieue et plus particulièrement celle des Hauts-de-Seine et des Yvelines avant d'être nommée reporter au service des Informations générales.

Auditrice de l'Institut national des hautes études de sécurité et de justice (INHESJ) en 2015, je suis chargée de 2013 à 2018 de la couverture de la police, de la gendarmerie et du terrorisme. 

Depuis mai 2018, je suis l'adjointe au chef des réseaux sociaux et du fact-checking à la rédaction en chef centrale.  

En parallèle de l'AFP, je suis également intervenante à l'ESJ Lille depuis 2016.

*****

Juliette Mansour

Née en 1997, j'ai suivi une licence d'anglais à l'université Lille 3 avant d'intégrer le Centre de Formation des Journalistes à Paris (CFJ, 2018-2020), pour valider un double master journalisme et sciences politiques avec la Sorbonne.

Je me suis initiée au fact-checking en contribuant à la création de la cellule Le Vrai du Faux de franceinfo. J'ai ensuite intégré, en juillet 2020, l’équipe de fact-checking de l'AFP par le biais de la bourse Google News Initiative. Après un passage au sein de la rubrique des Décodeurs du Monde et au service web du Parisien, j'ai définitivement rejoint l'AFP Factuel en février 2021.

Aujourd'hui, je rédige, avec mes collègues, des articles de vérification et participe à alimenter les réseaux sociaux de l'Agence France-Presse.

*****

Claire-Line Nass

Née en 1998, j'ai suivi le programme euro-américain du collège universitaire de Sciences Po, sur le campus de Reims (2016-2018). J'ai ensuite passé une année à Rutgers University, dans le New Jersey aux États-Unis, où j'ai notamment étudié le journalisme, les sciences sociales et les arts de la scène.

En 2019, j'ai intégré l'école de journalisme de Sciences Po, et ai réalisé ma deuxième année de master en alternance à CheckNews, le service de vérification d'informations de Libération. J'y ai commencé à faire du fact-checking. Je suis entrée à l'AFP en juillet 2021, au service d'investigation numérique et des réseaux sociaux, à Paris.

BRUXELLES

Marie Genries

Née en 1996, j'ai suivi une licence de chinois à l'université Lille 3 en parallèle d'une formation à l'Académie de l'Ecole supérieure de journalisme de Lille (2014-2018).

Après une année en Asie pendant laquelle j'ai travaillé pour Radio Taiwan International, j'ai intégré l'Ecole de journalisme de Sciences-Po Paris (2018-2020). J'ai effectué ma deuxième année de master en alternance au sein du service des Observateurs de France 24, où j'ai commencé à travailler sur le fact-checking.

En juillet 2020 j'ai rejoint l'équipe de l'AFP Factuel depuis le bureau de Bruxelles.

*****

AFRIQUE

Caroline Taïx

J’ai fait des études d’histoire et d’arabe à l’université Bordeaux III. J’ai ensuite fait une maîtrise d’histoire à Beyrouth, au Liban, à l’université Saint-Joseph, avant d’étudier le journalisme à l’Institut français de presse à Paris II, dont je suis sortie diplômée en 2003.

J’ai commencé à travailler en 2004 pour l’AFP au Maroc, au bureau de Rabat. De retour à Paris, j’ai été nommée au service des Informations générales pour couvrir la Seine-Saint-Denis. Ensuite, j’ai travaillé au service Société sur la rubrique mode et gastronomie. En 2014, j’ai déménagé à Sydney en Australie où j’écrivais sur le Pacifique sud, principalement pour le journal Le Monde. A mon retour à Paris, j’ai été nommée à la rubrique Justice à l’AFP.

J’ai rejoint l’équipe du fact-checking en septembre 2021, où je suis éditrice pour l’Afrique francophone. 

*****

Marin Lefèvre


Né.e en 1996, je me suis spécialisé.e dans l'étude du continent nord-américain à Sciences Po Paris en license avant d'enchaîner avec un master joint d'affaires internationales et de journalisme au sein de la même école, achevé en 2019.


Cette année-là, je suis lauréat.e de la bourse Google News Initiative qui me permet d'intégrer pour deux mois le service Réseaux sociaux et fact-checking de l'AFP. En septembre 2020, après un an de piges en France et au Royaume-Uni pour différents médias, je réintègre ce service de l'AFP au sein de l'équipe Afrique.

*****

DAKAR

Monique Ngo Mayag

Née en 1986 au Cameroun, j’apprends les fondamentaux du journalisme à l'Université de Douala où j’obtiens une licence en communication sociale en 2007 avant de rejoindre la rédaction du quotidien privé Mutations. J’y passerai 9 années de pratique (2008-2017) avec un goût prononcé pour les arts et la culture.

En 2013, j’obtiens une maîtrise professionnelle en communication. Je découvre le fact-checking en 2016 pour le lancement du média de fact-cheking édité par l’Agence Ecofin et consacré exclusivement au Cameroun (stopblablacam.com). Je rejoins l'équipe de fact-checking de l’Agence France-Presse en mars 2019.

*****

Nous nous efforçons de mentionner sur nos pages tous les éditeurs et journalistes ayant une responsabilité éditoriale dans nos fact-checks. Nous ne pouvons cependant être exhaustifs, pour des questions de protection et de sécurité de nos journalistes. Cela ne compromet en rien la supervision éditoriale de tous nos travaux.