AMERIQUE DU NORD

Non, la Federal Aviation Administration n'a pas assoupli le contrôle médical des pilotes à cause des vaccins anti-Covid

Mis à jour le 27/01/2023 à 12:02

Des publications partagées sur les réseaux sociaux soutiennent que l'agence gouvernementale américaine en charge de l'aviation civile (FAA) a "élargi" l'un des seuils d'électrocardiogramme mesurés chez ses pilotes pour leur permettre de continuer à exercer malgré les problèmes cardiaques dont ils souffriraient à cause des vaccins anti-Covid-19. C'est faux : cette allégation fait une mauvaise interprétation d'une mise à jour apportée par la FAA, en octobre 2022, à son guide médical à destination des médecins de l'aviation. Comme l'indique la FAA à l'AFP, et ainsi qu'en atteste son site web, ce changement avait été annoncé par l'instance fédérale dès 2018, bien avant la pandémie de Covid et la mise sur le marché des vaccins. De plus, ainsi que le soulignent deux cardiologues à l'AFP, le critère de mesure en question, l'intervalle P-R, n'est pas utilisé pour détecter des myocardites, un effet indésirable rare des vaccins, mais des troubles bénins connus sous le nom de blocs atrio-venticulaires de premier degré.