Afrique

Non, des responsables du Championnat d’Afrique des Nations n’ont pas été enlevées par des séparatistes camerounais en marge du tournoi

Mis à jour le 20/01/2021 à 17:34

Des publications Facebook affirment, photos de carte d’identité à l'appui, que deux "inspectrices" ont été "capturées" dans la région anglophone du Cameroun en marge du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN), qui a débuté le 16 janvier. C'est une infox : si des menaces ont bel et bien été proférées par les séparatistes anglophones, poussant Yaoundé à mettre en place des mesures de sécurité drastiques, aucun enlèvement n'a eu lieu parmi les organisateurs, qui précisent par ailleurs n'avoir pas recruté des "inspectrices".