(AFP / Frank Augstein)

Covid-19 : Attention aux fausses affirmations sur des aiguilles rétractables avec le début des campagnes de vaccination

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.

Une seringue semblant disparaître de l'image après une vaccination au niveau de l'épaule. Cette scène, d'un reportage de la BBC, a été partagée plusieurs milliers de fois sur Facebook en cinq jours, dans des publications dénonçant une mise en scène d'une fausse vaccination. Mais le média britannique explique que c'est une aiguille rétractable qui a été utilisée. Ce type d'aiguille existe bien et son usage est d'ailleurs recommandé par l'OMS pour éviter les contaminations accidentelles. 

"Ça c'est magique ! Après la fausse pandémie, les faux vaccins avec aiguille plastique retractable spécialement pour la propagande télé-spectacle", ironise un internaute partageant la vidéo sur Facebook. Dans celle-ci, une infirmière administre une dose de vaccin contre le Covid-19 à un collègue soignant. Alors qu'elle retire la seringue, l'aiguille n'est plus visible. 

Capture d'écran Facebook prise le 23/12/2020

"On nous prend vraiment pour des cons", "les nouvelles magouilles qui apparaissent toutes seules", dénoncent certains internautes dans les commentaires.

D'autres tentent d'apporter une autre réponse possible : "c'est une seringue auto retractable. Ça existe!", déclare une internaute.  

C'est aussi ce qu'explique la BBC, qui devant le détournement de sa vidéo, a publié une explication sur son site. "Cette vidéo a été diffusée sur l'antenne de la BBC hier (le 16 décembre, NDLR) ces images sont authentiques et montrent des soignants avoir recours à une seringue sécurisée, avec une aiguille qui se rétracte à l'intérieur de l'appareil après utilisation", explique la BBC.

"Ces seringues sécurisées sont couramment utilisées dans le milieu médical pour protéger les soignants comme les patients des risques de blessures et d'infections", poursuit la chaîne britannique.

L'OMS recommande en effet depuis au moins cinq ans l'utilisation de ces "seringues rétractables", comme l'utilisation d'autres seringues dites "intelligentes" disposant de divers dispositifs de sécurité. 

"Sur certains modèles, le piston présente une partie frangible qui se casse si l’on essaie de tirer sur le piston après l’injection. D’autres ont un clip métallique qui bloque le piston une fois qu’il est enfoncé, et sur d’autres modèles encore, l’aiguille se rétracte dans le corps de la seringue à la fin de l’injection", écrivait-elle déjà en 2015. 

Dans un communiqué, l'OMS exhortait d'ailleurs les pays "à passer d’ici 2020, à l’usage exclusif des nouvelles seringues 'intelligentes', sauf dans les rares circonstances où une seringue autobloquante empêcherait d’effectuer un acte médical, par exemple lorsque qu’une personne est sous pompe intraveineuse utilisant une seringue".

Capture d'écran du site de l'Organisation mondiale de la santé, prise le 21 décembre 2020

Sur le site du Groupe d'étude sur le risque d'exposition des soignants, on retrouve la description de l'une de ces seringues par un fournisseur, expliquant que les seringues disposent d'un "système de rétraction automatique de l’aiguille dans le corps de la seringue en fin d’injection, par simple pression sur le piston ; 2 'clics' sonores sont alors perçus". 

"Le moment de l'activation de la sécurité est déterminé par l'opérateur: soit avant, soit après avoir dépiqué ; privilégier l'activation avant d'avoir dépiqué", peut-on également lire sur le site.

Pour mieux visualiser ce fonctionnement, voici une vidéo disponible sur la chaîne Youtube d'un fournisseur de ce type de seringue. 

De nombreuses fausses affirmations ont circulé ces dernières semaines avec l'arrivée de ces nouveaux vaccins, notamment sur des modifications d'ADN, le décès d'une infirmière américaine, celui de la d'une femme britannique, ou encore sur la question des participants aux tests des vaccins ces derniers mois et des effets secondaires.  

Nous avons également fait part des questions qui restent posées sur cette vaccination (durée de protection, conservation, etc...), dans cette dépêche.

Campagne de vaccination en Europe

Avec le feu vert accordé à l'un des vaccins (Pfizer-BioNTech) par les autorités sanitaires européennes, des campagnes de vaccination vont commencer dès dimanche en Europe continentale, après l'Angleterre et les Etats-Unis. 

La France a choisi de réserver ses premiers vaccins aux personnes âgées résidant dans des établissements d'hébergement collectif (Ehpad, unités de soins de longue durée, résidences autonomie) et aux professionnels exerçant dans ces établissements. La campagne vaccinale au protocole strict, qui sera ensuite élargie progressivement en janvier

Traduction et adaptation :
Covid-19 Vaccins