Non, le nouveau coronavirus n'a pas épargné Pékin et Shanghai

Publié le 07/04/2020 à 17:05

De nombreuses publications assurent que le nouveau coronavirus, détecté en Chine à Wuhan en décembre dernier, "n’a pas atteint" Pékin et Shanghai, deux métropoles chinoises importantes pour la politique et l'économie du pays. La preuve, selon cette publication, que le virus est une "arme biochomique fabriqué (sic)" au service des intérêts chinois. C’est faux : les deux villes ont annoncé des cas de contamination dès janvier, et l’origine du virus n'est pas humaine mais naturelle, selon des chercheurs.