Il est hautement improbable que les vaccins à ARN "tuent par tempête cytokinique"

Mis à jour le 19/02/2021 à 17:16

Des publications partagées plusieurs milliers de fois sur Facebook depuis mi-janvier affirment que les vaccins à ARN messager contre le Covid-19 "tueront par tempête cytokinique", une sur-réaction du système immunitaire, qui s'attaquerait aux organes en confondant les protéines du virus et celles initiées par le vaccin. Sans être inexistant, le risque qu'une telle inflammation se produise est extrêmement faible et le mécanisme décrit par ces publications est trompeur, ont expliqué des experts à l'AFP.